Nanterre s’attend à un match plus compliqué face à Ulm

Facile lors du match aller à Carpentier (95-77), Nanterre s’attend à un combat plus compliqué sur le parquet d’Ulm.

Will Daniels - Claire MacelLa semaine dernière, Nanterre avait réalisé un match plein, quasi-parfait face à une équipe d’Ulm sèchement battue 95 à 77 alors que les clubs français (Paris Levallois et l’ASVEL) lui avaient plutôt réussis lors de la phase précédente (quatre victoires en autant de rencontres) . En échec à trois points (l’ex manceau Cam Long avait, par exemple, terminé avec un 1/6 sur la distance), les Allemands avaient été bien ciblés par les joueurs de Pascal Donnadieu sur leurs points-forts habituels. On pourrait donc croire que la JSF part avec un avantage psychologique et des certitudes pour cette manche retour mais cela serait faire fi de l’excellent bilan d’Ulm à domicile en Eurocup (cinq victoires pour une seule défaite). L’ailier-fort Will Daniels est d’ailleurs enclin à penser que l’opposition proposée sera d’un autre acabit qu’à Carpentier.

« Je pense que ça va être un match différent, qu’il y’aura un plus gros combat. Après les avoir battu chez nous, ils vont sans doute essayer de faire la même chose chez eux. Mais si on garde la même concentration, que l’on défend de la même manière, on pourra faire un résultat ».

Car a contrario d’Ulm (qui vient de recevoir le renfort de l’ailier américain Ian Hummer), les Franciliens n’ont pas la même pression du résultat, conservant encore plusieurs jokers sous le coude. Mais pour Pascal Donnadieu, son équipe aurait tort d’aborder la rencontre avec une  trop grande décontraction car le technicien ne sait que trop bien à quel point le pointaverage pourrait s’avérer important en cas d’égalité à plusieurs à l’issue de ce Last 32.

« Dire qu’Ulm a davantage la pression, ça serait aller là-bas en étant un peu tranquille. C’est le meilleur moyen d’en prendre une bonne. On se doit à chaque match de le jouer vraiment. C’est sûr que de perdre à Ulm ne nous condamnerait pas et ça ne serait pas une contre-performance. Mais si jamais on n’est pas très bien pendant le match, il ne faudra pas prendre un éclat. C’est une éventualité plus que probable que ça se joue au pointaverage. Ça peut-être un pointaverage à deux, à trois, on ne sait pas trop comment ça va se passer. Il ne faudra pas non plus se dire « prenons moins de dix-huit » si on est mal barré ».

Pour Will Daniels, il n’est d’ailleurs pas question de penser à un éventuel échec, qui plus est après la désillusion vécue à l’occasion de la défaite du week-end dernier face au Paris Levallois en championnat.

« C’est une bonne chose d’être à trois victoires mais on veut gagner tous les matchs restants. On a encore beaucoup de motivation surtout après avoir perdu le week-end dernier en Pro A dans le derby ».

Le constat est d’ailleurs saisissant entre la réussite sur la scène européenne et celle moindre en Pro A. Pour Daniels, l’explication est toute trouvée et se révèle conforme au discours entendu dans la bouche de son entraîneur ces dernières semaines.

« En Pro A les autres équipes nous connaissent très bien. En Eurocup , les équipes nous voient moins évoluer alors qu’en championnat toutes les équipes ont envie de battre le champion. C’est plus compliqué. Mais la saison est encore longue et on doit prouver en tant qu’équipe en transposant ce que l’on fait aux entraînements en match  ».

Pour Pascal Donnadieu aussi, cette tendance ne se résoudra que par le travail.

« Il faut que par le jeu on progresse dans les secteurs dans lesquels on est en difficulté. C’est ce que j’ai dit aux joueurs ; ça n’est pas une fatalité, on n’est qu’en janvier. Il y’a des équipes qui ont beaucoup progressé.  Nous on stagne un petit peu mais il y’a des secteurs dans lesquels on est quand même en difficulté et par le travail on peut faire en sorte de l’être un peu moins ».

Au vue de l’intensité mise lors du dernier entraînement avant le départ pour l’Allemagne, on serait tenté de croire que le message est passé auprès des joueurs.

Crédit photo : F.Blaise/Claire Macel

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.