Nanterre se fait peur face à Orléans

Poussé par un excellent Deshaun Thomas, la JSF Nanterre a battu Orléans mais que ce fut dur (71 à 69).

Entre Nanterre et Orléans les rencontres sont toujours intenses. Et le match opposant les deux formations lors de la septième journée de championnat n’a pas dérogé à la règle.

Ça n’est une surprise pour personne les équipes de Philippe Hervé sont toujours bien organisées, notamment sur le plan défensif. Et pour une équipe comme la JSF Nanterre qui a besoin de rythme pour être bien dans ses baskets elles ne sont pas une partie de plaisir à jouer. Dans un match plutôt fermé, les shooteurs nanterriens ont eu peu d’occasions de se mettre en valeur durant la première mi-temps à l’exception de Will Daniels qui a porté la JSF sur ses épaules. En face, Kyle McAlarney a décoché quelques flèches confirmant qu’il était bien un des shooteurs les plus fiables de la division. Avec un Brian Greene opportuniste, le duo orléanais a contribué à gêner des Locaux asphyxiés par la défense adverse et punis sur plusieurs contre-attaques (28 partout à la mi-temps).

A la reprise Nanterre a pu compter sur davantage d’adresse extérieure avec Daniels et Foster mais ses moments de flottements en défense l’ont pénalisé; tout comme les prises à deux des joueurs de l’OLB. Sans être absolument fabuleux sur le plan offensif, l’OLB a géré avec maîtrise son match. Moins en verve que lors de ses sorties précédentes, la JSF a subi le tempo imposé par Orléans. Fernando Raposo en a alors profité pour accentuer le clou. Il aura fallu attendre la 33e minute pour voir Nanterre sonner l’heure de la révolte avec David Lighty puis Johan Passave-Ducteil. Daniels et Lighty ont également profité d’une anti-sportive puis d’une faute technique sifflées contre Orléans pour se refaire. Exceptionnel de réussite et très combatif, Deshaun Thomas a lui aussi participé à la remontée des Nanterriens. On a alors commencé à voir un remake des traditionnels scénarios JSF-OLB avec des Orléanais baissant progressivement le pavillon face à une équipe en pleine réussite. Bousculé par une équipe de Nanterre retrouvée, Orléans a très mal géré son money-time laissant filer une victoire qui pourtant lui tendait les bras.

Pour Nanterre ce succès vient à point nommé après une semaine difficile et va permettre d’aborder avec plus de sérénité le déplacement d’Euroleague à Moscou la semaine prochaine.

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. NICK

    C'était vraiment le genre de remontée qui ne peux que se réaliser à domicile avec une grosse ambiance.
    Vue la physionomie du match le hold-up n'est pas loin, mais il en a fallu de la volonté et de l'orgueil pour remonter ses 15 pts en début de 4T surtout quand le score à la mi-temps ne dépasser pas les 40pts.

  2. John

    La réaction de coach Hervé est épique!!!!! L'arbitrage est-il vraiment en cause ce soir?