Nanterre surclasse Chalon

Face à une équipe de Chalon qui se cherche encore, Nanterre s’est imposé sans trembler sur le score de 89 à 66.

Pour Nanterre, le championnat a repris comme il avait terminé avec la réception de l’Elan Chalon.
Et comme l’an dernier, la JSF a montré un visage très offensif (8-2 en deux minutes), de quoi rendre tendu Jean-Denys Choulet (en tribune pour cause de suspension). Par contre le public nanterrien a pu se régaler des trois points de Jamal Shuler (quatre en dix minutes) ou du dunk de Mykal Riley. Submergée par la vague verte, Chalon a en plus jouer de malchance dans la finition ( 44% de réussite dans le premier quart-temps) mais la défense agressive des Nanterriens en a été en partie responsable. Romain Chenaud a eu beau tenter différentes options, jouant notamment la carte jeune avec la paire Bouteille/Lessort, Chalon a été bien trop attentiste et a commis trop de fautes pour stopper l’hémorragie. En manque de confiance, ils n’ont pas réussi non plus à profiter de la légère baisse de régime de leur adversaire dans la moitié du deuxième quart-temps. De son côté Nanterre a su trouver le jus pour enfoncer encore un peu plus la tête sous l’eau de Evtimov and co juste avant la pause (52-31).

Mais Romain Chenaud a du en secouer plus d’un dans les vestiaires puisque Chalon a commencé par planter deux trois points dans l’entame du troisième quart-temps. Nanterre a lui multiplié les petites fauches, les pertes de balle mais comme à chaque fois que la maison verte a tangué il y’a toujours eu un Mykal Riley ou un Jamal Shuler pour rattraper la mise. Pas forcément flamboyant au niveau des stats, Kyle Weems a également eu un impact non-négligeable en s’occupant des sales besognes. Mais ça c’était avant de prendre en charge l’animation offensive en compagnie de Johan Passave-Ducteil. En face, Chalon a essayé mais c’était peine perdue face à un Nanterre qui enfilait les trois points comme des perles avec le duo Riley/Shuler.

Aussi ce n’est bien sûr ce n’est qu’un premier match face à une équipe chalonnaise encore en construction, mais le visage 2014-2015 de la JSF Nanterre semble bien séduisant.

Crédit photo : Claire Macel

Comments

Commentaires

Comments are closed.