Nanterre trébuche face au BCM

Moins agressif que le BCM, Nanterre s’est incliné 81 à 71 au terme d’un match commencé bien trop tardivement.

Johan Passave DucteilAvant les fêtes, Nanterre avait pris une claque sur le parquet de Chalon. Face au BCM, le Champion de France s’est mieux comporté mais cela ne l’a pas empêché de s’incliner assez logiquement sur le score de 81 à 71.

Il faut dire que la JSF a pris son temps pour rentrer dans son match, une mi-temps exactement. Face à des gravelinos-dunkerquois morts de faim qui avaient ciblé cette rencontre dans leur calendrier chargé, les Nanterriens n’ont jamais pu durant cette période mettre en place leur jeu rapide. Et pour ne rien arranger, les Maritimes ont su trouver des solutions en attaque comme Jonathan Rousselle et son adresse à trois points lors du premier quart-temps (avec deux tirs primés consécutifs) ou John Holland (21 points au total). Les joueurs de Pascal Donnadieu ont aussi subi à l’intérieur avec un Marcus Lewis (10 points et 6 rebonds) bien plus intéressant que dans lors de ses sorties précédentes et un Ousmane Camara présent au rebond (11 prises). Les nombreuses fautes récoltées par la JSF n’ont pas non plus aidé à retrouver de la sérénité (27-45 à la mi-temps).

Il a fallu attendre la seconde période pour voir Nanterre offrir un autre visage notamment dans la peinture. Deshaun Thomas (17 points) puis Johan Passave-Ducteil (11 points) ont apporté davantage de danger offensif. Mais la réaction nanterienne est venue trop tardivement. Comme l’a expliqué l’ailier Marc Judith, la JSF avait laissé trop de jus pour tenter un retour et n’avait plus le jus nécessaire pour gérer au mieux le money-time comme en témoignent les seize balles perdues au total (quatre de moins toutefois que pour le BCM).

La déception est donc au rendez-vous pour Nanterre qui va vite devoir passer autre chose pour montrer autre chose lors de la prochaine journée de championnat face au Mans.

 

Crédit photo : Valentin Delrue/Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires (4)

  1. Vincent Ricard

    mimil va avoir la rage. Enfin… Encore plus que d'habitude. Si c'est possible…