Nanterre92 a souffert contre Le Portel

Avec un trio Lessort/Tchouaffé/Butterfield important en deuxième période, Nanterre92 est parvenu à s’imposer contre Le Portel 76 à 66.

Jouer Le Portel ? Jamais une partie de plaisir et ce même lorsque les Nordistes jouent hors de leurs bases. Porté sur la défense le promu nordiste a l’art de savoir faire déjouer son adversaire grâce à sa défense. Dès le début de la rencontre les Franciliens ont pu s’en apercevoir. Si Mykal Riley a bien lancé les siens (6 points et 4 rebonds sur le premier quart-temps), lui et ses partenaires ont assez souffert face au duo d’intérieurs Jakim Donaldson/Frank Hassell. Le premier a porté son équipe en attaque avant que le passage de Brian Conklin (9 points et à rebonds à la mi-temps) ne vienne relancer les Locaux (48 à 36 à la 20e). Mais progressivement Nanterre92 a perdu de son adresse et de son rythme. Face à une équipe bien organisée et dotée de joueurs adroits longue distance comme Benoit Mangin et Elias Lasisi Le Portel s’est mis à y croire (53 partout à la 30e). Pour s’empêcher un money-time un peu trop chaud, Mathias Lessort (10 points et 9 rebonds), Spencer Butterfield (10 points) et Bathiste Tchouaffé (15 points et meilleur scoreur de l’équipe) ont trouvé un peu plus de percussion afin de constituer un petit matelas (69-61 à la 35e). Sur une pente (très) ascendante, le capitaine des champions d’Europe U18 a sans doute réalisé son meilleur match en pro et a été d’une aide précieuse dans la victoire de son équipe. Avec lui Nanterre92 tient une pépite qui n’a sans doute pas fini de briller à la fois en championnat et sur la scène européenne.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.