Nanterre92 laisse la première manche au Paris Levallois

Le Paris Levallois a pris l’avantage face à Nanterre92 en 1/4 de finales des playoffs grâce à sa victoire 88 à 85.

Après le derby de mardi dernier on attendait avec impatience que Nanterre92 et le Paris Levallois remettent le couvert dans un contexte playoffs. On pouvait attendre des stratégies différentes ou au moins des adaptations. C’est ce qu’a fait le PL qui a misé sur sa défense. Résultat les joueurs de Pascal Donnadieu ont eu beaucoup de mal à développer leur jeu. Vincent Poirier a donné du fil à retordre à Mathias Lessort un peu trop soft en défense. L’entrée de Brian Conklin  (17 points et 6 rebonds) a contribué à changer la donne car l’intérieur a apporté une bonne dose d’énergie. Son duo avec Suleiman Braimoh a permis aux Locaux d’enfin entrer dans leurs playoffs. Si Chris Warren (23 points) a appuyer sur le bouton trois points lors du deuxième quart-temps (4/6), Nanterre a joué à se faire peur en encaissant un 7-0 qui a presque failli faire fondre son avantage (49-40 à la 20e).

Au retour des vestiaires Chris Warren a maintenu la cadence en attaque avec Mykal Riley pour l’épauler. Nanterre a même gratifié son public de quelques actions d’éclat comme ce alley-oop de Braimoh. Sauf que les Locaux n’ont pas su maintenir leur avantage dès lors que le Paris Levallois a mis plus d’intensité en défense. Comme le duo Rich/Labeyrie a eu de la réussite les coéquipiers d‘Heiko Schaffartzik ont sérieusement commencé à sentir le souffle de leur adversaire dans la nuque (64-60 à la 30e). Le réveil de Spencer Butterfield, muet pendant les trois premiers quarts-temps, avec deux tirs primés consécutifs a alors redonné un coup de fouet à Nanterre92 mais cela n’a pas duré assez longtemps. Louis Labeyrie (20 points et 5 rebonds) et surtout Cyril Eliezer-Vanerot (14 points) ont totalement relancé leurs équipe en lui permettant de passer devant à la 36e sur un trois points de l’ailier (74-76). On a alors assisté à un money-time serré durant lequel le PL n’a pas paniqué. La manche retour jeudi à Marcel Cerdan promet donc bien des étincelles entre les deux équipes.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.