Nanterre92 au mental contre le CCRB

Nanterre92 a du puiser dans ses ressources mentales afin de vaincre le CCRB (74 à 65).

Parler de crise serait un bien trop grand mot mais de de petit coup de mou serait plus juste au sujet de Nanterre92. Après la grosse bataille perdue sur le fil au Mans, Nanterre92 recevait une équipe de Châlons-Reims totalement décomplexée puisque sur cette fin de saison régulière elle n’a plus grande chose à jouer.

Dès l’entame de match Nanterre92 a effectivement sur qu’il passerait une soirée difficile, la faute à Drew Gordon. L’intérieur, connu pour être un serial scoreur, a fait des ravages dans la raquette avec 11 points rien que dans les dix premières minutes. Pour autant les Locaux ont réussi à revenir au contact à la dixième minutes (17-17) grâce à un tir primé de Tasmin Mitchell. Mais les joueurs de Pascal Donnadieu se sont à nouveau retrouvés dans le dur lors du deuxième quart-temps. Entre pertes de balle et mauvais choix en attaque, il n’y avait pas grand chose de bon à tirer de leur prestation hormis quelques éclairs d’Invernizzi ou d’Nzeulie (31-36 à la 20e) ce qui a eu le don de rendre Pascal Donnadieu vert de rage.

Au retour des vestiaires, on aurait pu attendre une réaction des Nanterriens mais non. Le  CCRB a déroulé son basket toujours sous l’influence de Drew Gordon. Il a fallu attendre la 26e et la montée en puissance de Mouhammadou Jaiteh pour que le déclic se produise enfin. La niaque du pivot a en effet contaminé toute son équipe qui s’est mise au diapason en ce qui concerne la défense. Forcément avec plus de rythme, la réussite a fait son retour à l’image des tirs d’Invernizzi (12 points) et de Mitchell (15 points). Et quand le vent du CCRB s’est de nouveau fait sentir dans le cou c’est Jaiteh qui a remis une couche. Dans le dur jusque là, Mykal Riley a alors claqué un énorme dunk en contre-attaque afin d’enfoncer le clou. Cet avantage Nanterre92 ne l’a plus lâché jusqu’au coup de sifflet final. Il était alors temps une fois celui-ci passé de pousser un gros ouf de soulagement.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.