Nelhomme soutenu

Alors que Ruddy Nelhomme évoquait une possible menace autour de son poste, il a reçu le soutien présidentiel.

Avec seulement deux victoires en dix rencontres, Poitiers traverse actuellement une période de turpitudes. Dans n’importe quel club professionnel, son poste aurait été menacé. Mais à Poitiers, on a de la mémoire et Alain Baudier, président du club, l’a rappelé dans les colonnes de La Nouvelle République.

« Dans le monde sportif professionnel, l’entraîneur est souvent le premier fusible lorsque les choses se passent mal. S’il a sa part de responsabilité, comme l’ensemble des membres du club, ce n’est pas lui qui est sur le terrain et qui réalise de mauvaises passes. Il ne faut surtout pas oublier la qualité du travail qu’il a réalisé jusqu’alors et tout remettre en question ».

Une position qui se tient mais l’exemple Jean-Denys Choulet, toute proportion gardée, montre que même l’entraineur le plus enraciné à son poste n’est pas à l’abri de se voir débarquer. Pour éviter que les rumeurs ne resurgissent à nouveau, Poitiers va devoir négocier au mieux son calendrier de décembre, pas forcément très simple puisque les coéquipiers d’Evan Fournier vont affronter successivement Chalon, l’ASVEL et Cholet.

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.