Nicolas Batum : « Au pire, je jouerai peut-être pivot »

Nicolas Batum était lui aussi présent à Paris en compagnie de Derrick Rose ce matin. L’ailier des Blazers a évoqué les différentes actus.

Nicolas Batum

La star de la journée ce n’est pas lui, mais bien Derrick Rose. Les nombreux posters et autres cadres photos placardés dans le loft du onzième arrondissement, où se déroule la conférence de presse organisée par Adidas, le rappelle. Pourtant, Nicolas Batum est présent, souriant, détendu. Invité par la marque aux trois bandes, il accompagne le meneur des Chicago Bulls sur l’estrade. L’ailier des Blazers en profite pour évoquer les différentes actualités basket, de l’Euro à sa prochaine saison avec les Blazers. L’équipe de France, dont Adidas est le nouveau sponsor, revient vite dans la conversation. Entre deux questions à D-Rose, « Batman » donne ses ambitions pour l’Eurobasket en Slovénie, en septembre prochain.

« On a une équipe très forte, avec de bons joueurs. On verra comment ça va se passer mais on va essayer de faire quelque chose de bien malgré les absents. »

Vincent Collet sera notamment privé de la plupart de ses pivots cet été en raison des forfaits de Joakim Noah, Kevin Seraphin, Rudy Gobert, Ludovic Vaty, Ronny Turiaf et consorts pour des motifs divers. Des blessures (entre autres) en cascade qui n’inquiètent pas Nicolas Batum.

« On a d’autres joueurs qui vont peut-être venir. Au pire, je jouerai peut-être pivot (rires). »

Devant lui, Céline Dumerc et Sandrine Gruda, également présentes à la conférence de presse, lâchent quelques sourires. Nicolas Batum en profite pour exprimer son respect envers les joueuses de l’équipe de France féminine :

« Elles nous montre le chemin à parcourir, elles ont fait trois finales de suite… »

Aux garçons désormais de faire aussi bien en Slovénie. Après l’Eurobasket, Nicolas Batum pourra ensuite pleinement se consacrer à sa prochaine saison dans la grande ligue. Là encore, l’ailier des Blazers nourrit de grandes ambitions collectives :

« On a une meilleure équipe que la saison dernière. On a drafté un bon joueur (C.J. McCollum – NDLR) et on a fait venir deux, trois joueurs afin d’améliorer notre banc. Avant on était cinq ou six à jouer, désormais on a un vrai banc. Mais bon, toutes les équipes se sont renforcées cet été. »

Sur le plan individuel, le troisième meilleur scoreur de Portland la saison dernière espère progresser, encore et encore :

« Je veux franchir un nouveau cap. J’ai eu quelques blessures qui m’ont gêné en fin de saison. Je dois être plus constant et rester en bonne santé. Je pense que je peux le All-Star Game, c’est un objectif. Il faut viser haut. Je donnerai tout pour y arriver. »

Par Antoine Pimmel

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.