Nicolas Batum : « Avant, j’étais un soldat, maintenant je suis un cadre »

Nicolas Batum est conscient qu’il est désormais attendu en équipe de France. Il doit s’imposer comme le meilleur ailier de l’Eurobasket.

Nicolas BatumIl y a Tony Parker. Et puis il y lui, juste derrière. Depuis deux ans, Nicolas Batum détient le titre honorifique de « deuxième meilleur joueur » français. Même s’il ne se nommera pas lui même de la sorte, l’ailier des Blazers sait bien « qu’il est l’option numéro 2 derrière Tony ». D’ailleurs, le meilleur scoreur actuel de la préparation (16 points par match en deux rencontres) vit plutôt bien sa position en équipe de France, comme il l’explique dans une interview publiée dans l’Equipe ce matin :

« Tony, c’est le boss. Je le sais. Dans cette équipe de France, il y a une hiérarchie et si on veut y arriver, tu dois respecter cette hiérarchie. Je suis arrivé en tant que petit jeune et je monte, j’apprends avec eux. Il y a deux ans, avant l’Euro en Lituanie, j’étais le soldat derrière Tony, Boris, Flo, Ronny. Maintenant, clairement, je suis un cadre. »

Un cadre chez les Bleus mais aussi en NBA, à Portland. Deuxième plus gros salaire de la franchise – il a signé pour 46 millions sur quatre ans l’été dernier – Nicolas Batum a désormais un statut. Mais il est conscient qu’il doit encore progresser pour franchir de nouveaux caps.

« Je manque de régularité. C’est mon problème depuis que je suis poussin ! Avant, ce n’était pas trop grave. Maintenant, avec le contrat que j’ai en NBA, c’est moi le gars que l’on attend. »

Changement d’ambiance… A l’Eurobasket, Nic’ sera justement attendu. A l’inverse de l’ailier des tricolores, de nombreux joueurs NBA ont fait l’impasse sur la compétition. Une occasion en or pour les Bleus mais aussi pour Batum.

« Sur cet Euro, je veux asseoir un statut, celui de top européen à mon poste. Mais ça ne passera que par des victoires et le podium au minimum. Je dois être le meilleur ailier de la compétition ! Ce n’est pas ce que je veux, c’est ce que je dois être. Quand je vois les absents à mon poste, Kirilenko, Gallinari, Deng, Turkoglu, ça fait beaucoup quand même. »

Nicolas Batum a toutes les qualités pour s’imposer comme l’un des meilleurs joueurs de l’Eurobasket en Slovénie. Et l’équipe de France a tout à y gagner…

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.