Nicolas Batum : « Je dois prendre le leadership et montrer la voie »

Nicolas Batum assume aujourd’hui son nouveau statut de leader de l’équipe de France et veut montrer qu’il en a la carrure.

nicolas-batum-EDF-2013L’équipe de France est en plein dans sa préparation et disputera demain son premier match amical face à la Finlande. Si Tony Parker devrait être ménagé lors des différentes rencontres du mois d’août, Nicolas Batum devrait lui endosser le rôle de première option offensive. L’ailier de Portland est en vacances depuis maintenant plusieurs mois (il n’a pas joué les playoffs) et a faim de compétition. Cette année, avec les nombreux forfaits et son nouveau statut en NBA, il sait qu’il doit aussi passer un cap en sélection nationale. Explosion en vue ?

Interviewé par nos confrères de RMC, Nicolas Batum assume aujourd’hui pleinement son statut de leader de l’équipe de France. Contrairement à ses propos lors de l’Euro 2011 où il nous avait expliqué qu’il se considérait comme un joueur parmi les autres, il sait aujourd’hui que Vincent Collet compte sur lui pour montrer l’exemple et porter cette sélection vers la plus haute marche.

« Avant, c’était moi le plus jeune ! (sourire) Mon rôle évolue chaque année. Il y a encore deux ans, je n’étais qu’un petit soldat qui servait Tony, Boris (Diaw) ou Flo (Pietrus). Mon statut a clairement changé. Je me dois d’être l’un des cadres. Dans quelques années, ça sera à moi vraiment de prendre la tête de cette équipe. Donc je dois commencer à le faire dès maintenant, prendre le leadership et montrer la voie à certains. »

 

« Même si je n’ai que 24 ans, c’est ma cinquième campagne. Tous les ans, je progresse. C’est ce que Vincent Collet attend de moi. Il me demande de prendre en main l’équipe avec Tony et Boris. »

"On est un bon groupe de copains. C’est ce qui fait notre force."

Et c’est notamment vis à vis des plus jeunes du groupe, cette nouvelle génération qui pointe le bout de son nez, que Nicolas aura un rôle important.

« L’apport des jeunes amène un souffle nouveau. Ils sont un peu inconscients, ils disent pleins de conneries. Ils jouent, ils y vont à fond et ils n’ont peur de rien. C’est bien pour le groupe. C’est un mélange de trois générations. »

 

« On est un bon groupe de copains. C’est ce qui fait notre force. »

Premier test grandeur nature pour ce « groupe de potes » demain avec la réception de la Finlande, elle aussi présente à l’Euro. Et Nicolas Batum le sait, même si les finlandais ne font pas parties des favoris pour l’Euro, c’est une équipe qu’il ne faut jamais prendre à la légère, notamment du fait de ses gâchettes extérieures.

« C’est notre première sortie donc on sait qu’on va faire des erreurs. On va essayer de progresser et de travailler. La Finlande est une équipe qu’on a l’habitude de jouer. (…) Si on les laisse se chauffer d’entrée, ça peut être une longue soirée. Ils viennent chez l’un des gros favoris de l’Euro, donc ils n’ont rien à perdre. »

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Babar in the paint

    Batum a l'euro ça va donné du 16pts, 6reb, 4 pds, 2bk, 2int
    Suffisant pour intégrer le 5 de l'euro!