Nicolas Batum : « Un énorme coup à jouer »

Nicolas Batum fait le point avec nous sur sa saison avec les Portland Trail Blazers et sur les chances de l’équipe de France à l’EuroBasket 2013.

Nicolas Batum

De passage sur Paris après son éprouvante saison NBA – sa première en tant que véritable cadre des Blazers -, Nicolas Batum nous a accordé un peu de temps pour parler de son nouveau statut à Portland et des objectifs de l’équipe de France pour le prochain Eurobasket. Entretien.

BasketActu : Le fait d’avoir signé ton nouveau contrat, ça t’avait mis une pression avant la saison ?
Nicolas Batum : Non, tout le monde le pensait, mais cela m’en a enlevé au contraire. Tout le temps que j’ai passé a travailler à Portland… J’ai bossé pendant des années et cela a payé, ils m’ont montré leur confiance, qu’ils m’aimaient vraiment. Cela m’a libéré.

BasketActu : Quels objectifs est-ce que tu t’étais fixés ?
Nicolas Batum : Je voulais prouver que j’avais le niveau individuellement. Tout était nouveau, mon statut, l’équipe… On a eu une bonne saison collective. Mes stats ont gonflé. J’ai battu mon record de passes en carrières tous clubs confondus. Cela a été une année plutôt positive.

"C’est vers moi que les autres se tournent maintenant"

BasketActu : Tu as senti que ton statut changeait au sein de l’équipe ?
Nicolas Batum : Bien sûr, je ne regarde plus Andre Miller, Oden, Aldrige ou Roy pour prendre les commandes dans les moments chauds. C’est vers moi que les autres se tournent maintenant. Je dois prendre mes responsabilités et c’est encourageant. Même au niveau des médias, je suis beaucoup plus respecté sûr et en dehors du terrain.

BasketActu : Vous avez réussi un bon début de saison et puis, soudainement, vous avez été coupés dans votre élan. Au final, quel bilan tires-tu de la saison ?
Nicolas Batum : Je ne sais pas. On a fait une excellente premiere partie. Personne ne nous attendait. On s’est essouflé et relaché et les autres équipes sont montées en pression. On n’a pas su faire cela, on a peiné. Mais avec cette équipe, les matches perdus bêtement nous serviront de leçon pour l’avenir. On avait beaucoup de jeunes comme Damian Lillard. L’année prochaine, on sera une meilleure équipe.

BasketActu : Tu as été pas mal blessé, comment te sens-tu maintenant ?
Nicolas Batum : Bien, je suis en repos. J’ai eu quelques soucis au niveau de l’épaule qui m’a géné cette année mais au-delà de ça je n’ai pas eu de grosse blessure. Juste quelques pépins de routine. Je touche du bois, je suis encore épargné.

Nicolas Batum

« On a de la stabilité à l’extérieur où on a un gros coffre de joueurs. »

BasketActu : Il y a sans doute un gros coup à jouer à l’Euro cet été. Qu’en penses-tu ?
Nicolas Batum : Un énorme coup a jouer malgré les forfaits de Kévin Séraphin et de Ludovic Vaty. Deux big men en moins. Joakim ne sait toujours pas ce qu’il va faire. Par contre Alexis, Ian et Ronny font de grosses saisons et on a de la stabilité à l’extérieur où on a un gros coffre de joueurs.

BasketActu : Quel sera l’objectif ?
Nicolas Batum : Allez le plus loin possible et s’approcher du podium.

BasketActu : Tu penses que l’Espagne restera l’équipe à abattre ?
Nicolas Batum : C’est la seule équipe, techniquement, qui nous bat sur les deux derniers championnats d’Europe.

Propos recueillis par Maximilien N’Tary

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires (6)

  1. OscarAbine

    Mahinmi et Turiaf ont fait une "grosse saison" ? Ah…

  2. el gaucho

    Bah, il a raison, il fut un temps où la défection de deux intérieurs aurait été un drame… C'est plus le cas… A l'EdF d'en tirer les conséquences… mentalement….

  3. mrj

    ça me fait penser à rodrigues beaubois cette histoire….

    ok il a cartonné avec les blazers… mais les blazers n"ont pas fait les POs…

    cartonner c'est bien , mais cartonner avec une bonne équipe là c'est BIEN