Nicolas Batum : « J’espère ne pas être jugé sur ces trois lancers »

Ému en conférence de presse, Nicolas Batum a fait part de sa déception au lendemain de la défaite de l’équipe de France contre l’Espagne.

Nicolas-Batum-1400Agressif, incisif, déterminé… Nicolas Batum a livré une excellente prestation hier soir contre l’Espagne. Il a terminé meilleur marqueur de son équipe et il a arraché la prolongation d’un superbe tir à trois-points. Malheureusement, il n’a pas su convertir ses trois lancers (0/3) alors que l’équipe de France avait une chance d’égaliser (elle était menée de trois points) à quinze secondes du buzzer. Des échecs qui ont marqué l’ailier des Bleus.

"Je m'étais juré de ne pas rater."

« C’est très dur de faire 0/2 – j’ai volontairement manqué le dernier pour tenter d’avoir le rebond – alors que je pouvais emmener la France en prolongation. Je sais que l’on va retenir seulement les trois lancers ratés et je le comprends. Je suis sûr qu’aucun de mes coéquipiers ne m’en veux. On a traversé suffisamment de choses avec cette équipe pour passer au-dessus de ça. J’ai toujours essayé de donner mon maximum pour l’équipe de France. J’y suis depuis 2009 et je n’ai jamais manqué un été. J’espère que je ne serai pas jugé sur ces trois lancers. Je me souviens qu’en 2005, j’avais vu le match contre la Grèce à la télévision (quand Tony Parker et Antoine Rigaudeau ont notamment manqué des lancers importants). Je m’étais juré de ne pas rater le jour où je me retrouverai dans cette situation. Et bien voilà que je rentre moi aussi dans la tradition française. »

Nicolas Batum a aussi profité de son entrevue avec la presse pour s’excuser au sujet de ses propos sur l’arbitrage.

Propos recueillis à Lille

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.