Nicolas Batum : « L’an prochain on sera champions d’Europe »

Nicolas pensait déjà au prochain Euro et ne regrettait pas son geste sur Navarro.

BasketActu: Ta faute à la fin, c’est la frustration qui te pousse à la faire ?
Nicolas Batum : Oui, de la frustration. Je voulais juste lui donner une bonne raison de flopper. C’est tout. Qu’il arrête de faire du cinéma et de partir en arrière pour rien.

BasketActu : Dans la gestion des émotions, est-ce qu’ils n’ont pas été un peu meilleurs sur la fin ?
NB : Non, je ne pense pas. C’est juste des petits manques de réussite aux tirs, ces manques de réussite… (il souffle) On défend bien, on défend super bien. On fait un énorme boulot en défense, c’est en attaque qu’on fait des grosses erreurs. Tout le monde a manqué des tirs, moi le premier. On a énormément donné en défense, en attaque ça s’est ressenti au niveau des jambes. Comme Boris nous a dit à la fin, ce qu’on ne peut pas regretter c’est qu’au niveau du cœur on était là. On a tout donné, on ne peut pas se reprocher ça. Après, c’est deux trois choses en attaque où on leur donner le match. A la fin ça se joue sur des détails, les deux équipes ont donné tout ce qu’elles avaient. C’était un match à la vie à la mort. Ils ont eu deux-trois trucs en plus. Deux trois petits flops, deux-trois coups de sifflet en plus, deux-trois centimètres en plus.

BasketActu : On vous a sentis très frustré à la fin…
NB : Bien sûr, c’est rageant parce qu’on l’avait ce match. Il est à nous ce match. 66 points encaissés, normalement on ne peut pas perdre avec un score comme ça. L’an dernier en finale on en a pris 98 ! Là on en prend 30 de moins.

BasketActu : Tu penses que vous avez pris la mesure de cette équipe, cette fois ?
NB : Bien sûr ! On n’est pas loin, maintenant on est dans le match avec eux à chaque fois. On l’a vu à Bercy, on l’a vu encore ce soir.

BasketActu : Vous avez senti cette fois que vous les faisiez douter ?
NB : Oui, c’est clair. S’ils disent non c’est que c’est des menteurs.

BasketActu : C’est possible de repartir ensuite sur un nouveau projet ?
NB : Oui, il manque toujours un titre de champion d’Europe à la France !

BasketActu : Certaines personnes pourraient dire que les faute de la fin ne sont pas vraiment dans l’esprit olympique…
NB : Et faire exprès de perdre un match, c’est l’esprit olympique ?

BasketActu : Le fait de sortir des Jeux face à cette équipe, vu le passif qui existe, c’est encore plus dur ?
NB : Carrément. L’an dernier en finale de l’Euro, ils nous ont battu méchamment. On avait gagné la demie finale, on était déjà content d’être en finale. Aujourd’hui ils n’ont pas gagné, on leur a donné le match.

BasketActu : Le fait qu’ils aient peut-être fait exprès de perdre contre le Brésil, vous avez pris ça comme un manque de respect ?
NB : Bien entendu. C’est pour ça que c’est aussi frustrant. Quand j’ai vu leur match contre le Brésil, je me suis dit « Ok, cette fois on va les taper ». Mais bon, c’est une très bonne équipe, il faut aller de l’avant maintenant… Il faut qu’on se reconcentrer sur la prochaine campagne. L’an prochain on sera champions d’Europe.

Tags : ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires (2)

  1. antho86

    Batum il a oublié le match de poule de l'an dernier contre l'Espagne, et celui contre la Grèce en 2009 où TP faisait la gueule après la victoire? Honnaîtement c'est abusé son interview, faudrait le remettre à sa place le Nicolas et vite fait car sa tête enfle de plus en plus…

  2. bidine

    cette phrase veut tout dire "Et faire exprès de perdre un match, c’est l’esprit olympique ?"

    quand tu vois calderon qui se fou de la gueule des joueurs de l'edf à la fin c'est à lui qu'aurait du aller la manchette !!!