Nicolas Batum : « Le basket français est sur la bonne voie »

Présent à la Hoops Factory pour l’officialisation du partenariat entre Amazon et la LNB, Nicolas Batum est persuadé que le basket français va dans le bon sens.

Un proverbe bien connu dit qu’ « Une fois la maison construite on oublie le charpentier« . Mais ça c’est quelque chose que l’on ne peut reprocher aux joueurs français partis en NBA. A l’instar de Nicolas Batum, présent hier à la Hoops Factory pour le lancement du partenariat entre la LNB et Amazon, ils n’hésitent pas à continuer de s’investir dans l’évolution du basket français. « Nous sommes un des plus grands formateurs du basket mondial. On sait faire. On a une relation très forte avec les joueurs qui partent. Ils répondent toujours de manière positive à nos invitations » explique sur le sujet Alain Béral, président de la LNB. L’ailier des Hornets, qui est désormais le directeur des opérations basket de l’ASVEL et du Lyon ASVEL Féminin, est de son côté revenu sur l’évolution du basket français qu’il juge aller dans le bon sens et qui le motive à s’impliquer davantage.

Séjour parisien
« Il se passe très très bien. C’est boulot tous les jours et famille derrière. C’est quelque chose de très simple qui me fait beaucoup de bien ».

Nicolas BatumSon investissement pour le basket français
« Ce n’est pas quelque chose de nouveau pour moi. Je m’investis à beaucoup de niveaux notamment à Villeurbanne avec les filles et les gerçons car il y’a les deux maintenant (il insiste). L’investissement est financier et administratif. J’essaye aussi de m’impliquer vraiment chez les jeunes. Je soutiens par exemple Pont-l’évêque depuis des années. J’essaye d’être impliqué dans plusieurs domaines du basket, pas seulement dans le monde professionnel ».

L’évolution de la médiatisation du basket français
« Çà a grandi. Moi à l’époque c’était TPS Star. Je suis beaucoup la Pro A, la Pro B et le basket français en général. Le président Béral a fait un énorme boulot. On voit sur le digital. Le contrat avec SFR est très bien, on voit qu’ils vont grandir. Les partenariats avec Disney puis maintenant Amazon c’est une bonne chose. Depuis l’Atlantique j’apprécie à fond. C’est aussi ça qui m’a donné de m’investir encore plus dans le basket français. On est sur la bonne voie ».

Frank Ntilikina
« Sa draft montre aussi la réussite de la formation en France. Il y’a au moins un français drafté en NBA chaque année donc ça montre que la formation française est au beau fixe. On voit aussi les joueurs français qui signent dans des gros clubs européens. On est représenté partout. Pour en revenir à Frank c’est une bonne chose pour lui, pour le basket français, pour Vincent Collet. J’ai une relation particulière avec lui car c’est lui aussi qui m’a envoyé en NBA. Après la place ne sera pas facile à se faire pour lui. Mais c’est un challenge intéressant et je sais qu’il va réussir ».

L’exportation des joueurs français en Europe
« C’est génial ! J’avais entendu dernièrement qu’avec la retraite de Tony, Mike, Flo et bientôt celle de Boris que le basket français serait mort. Mais non ! On est représenté en NBA, dans les plus grands clubs en Europe. Il y’aura peut-être un français dans chaque club présent au Final Four de l’Euroleague l’année prochaine. C’est une très bonne chose ».

Crédit photo : LNB

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.