Nicolas Batum : « Mon but c’est d’aider les cadres »

Boris Diaw, Nicolas Batum et Vincent Collet ont réagi à la dernière victoire des Bleus en amical.

Boris Diaw :

« On voulait finir fort à la maison et avec de la confiance avant d’entamer l’Euro. Nous avons mené le match du début à la fin et c’est vraiment intéressant de voir que nous avons fait un match entier avant d’attaquer le Championnat d’Europe. »

« On sent vraiment dans le groupe une impatience à commencer la compétition. Ca a été une longue préparation, nous avons beaucoup travaillé et il nous tarde de débuter ce premier match face à la Lettonie.Ensuite, ce sera un marathon aussi, avec de nombreux matches à jouer. Mais nous sommes très pressés de récolter les fruits de notre travail. »

« Nous avons eu des expériences diverses au cours des précédentes campagnes : des préparations où nous survolions les matches, même contre les grosses équipes, d’autres où nous avions tout perdu et c’était complètement différent en compétition derrière. Il n’y a pas vraiment de vérité par rapport à ça. »

« Au delà du résultat, des victoires et des défaites, ce que je retiens, c’est le travail que nous avons effectué pendant ces matches de préparation que je retiens. Aujourd’hui, nous sommes assez contents de la préparation qu’on a fait. »

« Même si nous avons été assez constants au niveau de l’effectif ces deux dernières années, les joueurs ont évolué, leur façon de jouer aussi et donc forcément il faut apprendre à se redécouvrir. Il y a des petits automatismes à retrouver et c’est ce qu’on a essayé de faire tout au long de la préparation. »

« Je suis sûr qu’on peut encore monter en régime, on a vraiment cette volonté de se sacrifier pour les autres et pour le résultat collectif. »

Nicolas Batum :

« Même si nous avons encore deux ou trois petites choses à régler dans les quelques entraînements qui nous restent, nous étions bien ce soir. La partie que nous avons faite était intéressante. En défense, nous avons encore élevé notre niveau de jeu. En attaque, on a été plus fluide même si on a eu quelques difficultés sur leur zone en fin de première mi-temps. »

« Je suis derrière les grands. C’est l’équipe de Tony, de Boris, de Florent, de Ronny. Moi je suis derrière eux, je suis le soldat qui va les aider à enfin conquérir cette médaille et cette qualification aux JO. Je suis là pour apporter ce que je peux, si je dois apporter de la défense, je le ferai. En attaque, j’apporterai des points, des coupes, du tir à trois points. Je ne suis pas un leader dans cette équipe, mon but c’est d’aider les cadres. »

Vincent Collet :

« La préparation était globalement satisfaisante. Nous avons eu d’avantage de temps pour travailler, physiquement notamment. Nous avons eu plus de matches et c’est important car en termes de complicité et d’alchimie, jouer ensemble est important. On commence à gagner en surface de jeu, on joue plus large. Malgré tout, c’est encore insuffisant et c’est là-dessus que nous devons encore travailler pendant les quelques entraînements qui restent. Si je dois retenir quelque chose de positif, c’est le sérieux affiché lors de ces derniers matches. Il n’y a aucune garantie au momet d’aborder un Euro mais si l’on doit en avoir une, c’est cette constance dans les intentions. »

« Nous allons jouer les premiers matches de l’Euro pour les gagner bien sûr, mais nous tenterons aussi de progresser encore. Les matches du premier tour, à la condition qu’on les réussisse et qu’on gagne, vont nous aider à être encore plus performant. Ce qui m’a plu pendant cette préparation, c’est que les joueurs étaient réceptifs à l’idée de progresser et d’avancer. L’objectif pour nous est d’aller encore plus loin. On sait qu’on a un niveau intéressant, mais pour aller le plus haut possible, il faudra faire encore plus. Il nous manque encore des choses, d’autant qu’on va jouer des équipes plus redoutables à l’Euro. »

« Nous évaluerons nos progrès face à des défenses plus solides. Dès le premier jour de l’Euro, la Lettonie va jeter toutes ses forces devant son public. Toute la salle va être lettone. Nous devrons aborder ce match le mieux possible et continuer à monter en puissance. Pour moi, c’est la clé de notre Euro. Il va falloir d’entrée de jeu répondre présent. Après, je n’ai pas de crainte particulière non plus parce que je sais que mon groupe est très déterminé. »
« Cet Euro va être long et s’il est important de bien y rentrer, je pense qu’il faut surtout faire preuve de constance. Si nous sommes respectueux de notre identité à l’Euro, nous aurons des arguments à faire valoir. »

Comments

Commentaires

Comments are closed.