Nicolas Batum prêt à investir à Caen

Nicolas Batum pourrait être le prochain NBAer à investir dans un club français.

Tony Parker et l’ASVEL, Boris Diaw et Bordeaux, Johan Petro et le HTV et maintenant Nicolas Batum et Caen ? L’ailier français pourrait devenir actionnaire du club de N2. Originaire de Caen où il anime son camp de basket chaque été, le joueur de Portland envisagerait de poser quelques dollars et de s’investir personnellement dans le club.

« Pour l’instant, je n’en ai parlé qu’une fois avec les dirigeants du club. Ce n’est pas encore concret, il y a des projets, ça c’est clair ! J’ai juste demandé au club de ne pas descendre en N3 cette année (il rit). Après, j’en ai beaucoup parlé avec Boris Diaw par rapport à ce qu’il a fait avec Bordeaux, pareil avec Tony et Villeurbanne. C’est différent à notre échelle, ça se rapprocherait plus de ce qu’à fait Boris quand il a repris Bordeaux en N1 », a-t-il expliqué dans une interview accordée à Ouest-France.

L’objectif : permettre au club caennais d’intégrer l’élite du basket français

« Mondeville fait de très belles choses dans le basket féminin, et je ne cracherai jamais dessus, mais il manque tout de même une équipe masculine au top en Basse-Normandie. Caen est une ville intéressante, jeune, dynamique et pleine de ressources, qui doit avoir une équipe de basket au plus haut niveau. »

Si l’idée devrait en séduire plus d’un dans la région, rien ne devrait être concrétisé avant le prochain contrat de Batum :

« Je sais que je ne pourrai pas m’y mettre à 100 % au début parce qu’il y a la carrière à gérer à côté. Je ne veux pas me mettre à la tête du club comme ça alors que je n’y connais rien encore à ce boulot-là. Je veux apprendre sur le terrain auprès des personnes compétentes et si ça marche bien, je ne bougerai pas. Moi je veux juste apporter mon aide et faire grandir ce club. »

Affaire à suivre…

Tags :
Comments

Commentaires (16)

  1. binny

    natif de caen cela me fait le plus plaisirs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. AND11

    22 ans Nico !

    J'adore ce que font nos NBAers, mais à un moment donné faut arrêter les bêtises… Il pourra faire ça quand il aura 28/30 piges. Merde à 22 ans c'est pas le moment!

  3. OscarAbine

    Bah, si ça consiste juste à mettre un peu d'argent dans le club, ça lui prendra pas des masses de temps. C'est du reste ce qu'il dit. Il veut pas aller plus vite que la musique, il a raison.

  4. frenchy

    Batum et Diaw investissent dans le club de leur enfance (ou de coeur) pour TP c'est différent, il devait investir à Rouen et a finalement choisi une certaine facilité en choisissant un club déjà bien en place comme l'asvel.

    Esperons que les autres NBAers continuent à investir dans les clubs français

  5. Joker

    Tu aimes bien donner un avis opposé dès que tu le peux visiblement…

    Pourquoi y aurait-il un âge pour aider financièrement un club ?

    Des osu il en a, et il veut les utiliser. Alors pourquoi dire que c'est pas le moment ?!

  6. NW

    En temps que bas-normands (à ne pas confondre avec les haut normands qui sont tout caca) ça me fait vraiment plaisir :)

  7. Milissounga

    En temps normal, il ne devrait pas être forcément nécéssaire que les Nbaers ou les Bleus s'investissent autant financièrement que médiatiquement. Mais le Basket français a besoin de plus de visibilité et d'argent, donc leur aide est la bienvenue.

    Dans le cas de Batum, c'est une très bonne chose pour la Région. Le CBC était d'ailleurs en galère depuis quelques temps. Depuis une dizaine d'années, si le club truste le top 5 de sa poule de N2, il n'arrive toujours pas à accrocher le bon wagon. Résultat, l'actionnaire majoritaire a levé les voiles y'a 15 mois, et ça se ressent dans la formation et les investissements du club. Donc l'arrivée de Batum permet un peu de sauver les meubles en attendant que la machine reparte.

    En plus, ça permettra à Caen d'être un peu plus respectée. C'est vrai que Mondeville est une bonne équipe de ligue féminine et que 5-6 clubs du Calvados évoluent entre le N3F et le N1F. Mais chez les garçons, malgré une 50aine de clubs dans le département, à un bon niveau on n'a que le CBC et en dehors du cadre de la fédé, on a le Quartier Ouest (tournoi qui commence déjà à bien se vendre un peu partout), mais c'est trop peu. Donc, c'est bien que Batum soit là, ça va peut être intéresser un autre public et de possibles nouveaux partenaires.

    Et Caen c'est aussi Stephen Brun, Gédéon Pitard (STB), Fred Forte, Dacoury (qui y est domicilié dans l'année)…

  8. Startrak

    Ya des actionnaires dans un club de N2??? C'est pas associatif?

  9. Milissounga

    Actionnaire, façon de parler; l'ancien gars, il mettrait beaucoup d'argent.

  10. Julius

    Il pouvait aussi choisir le Mans, décidément…

  11. OscarAbine

    Il pouvait. Mais il a choisi autre chose.

    "It's America" !

  12. barbara

    Et il peut faire ce qu'il veut aussi