Nicolas Lang : « Une bonne soirée pour nous »

Face à Chalons-Reims, Nicolas Lang et le Paris Levallois ont retrouvé de la confiance pour aborder le sprint final des playoffs

En retrouvant les bonnes habitudes de Cerdan, le Pari Levallois a par la même occasion renoué avec la victoire. Le succès face à Chalons-Reims les relance en effet dans la course aux playoffs. Mais Nicolas Lang et ses coéquipiers restent focalisés sur les trois derniers matchs de championnat car e billet est encore loin de pouvoir être composté.

Une bonne opération au classement
« C’est une bonne soirée pour nous. Ça fait plaisir par rapport aux dernières soirées. Après on sait qu’il reste encore trois matchs. On sait qu’il y’a pas mal de chose qui vont se jouer sur la dernière journée. Pour l’instant les résultats nous vont biens mais on sait que l’on doit se concentrer sur le match de Chalon sur Saône directement et ne pas penser aux autres. Si on le fait on oubliera de se concentrer sur nous-même et c’est là qu’on ne fait plus le boulot ».

Le retour de certaines sensations
« Pendant une bonne semaine et demie depuis le match de Pau on a fait beaucoup de jeu, on a bien bossé. Indirectement le fait de revenir à Cerdan ça nous a fait beaucoup de bien. Aujourd’hui (mardi) c’était une journée un peu particulière car depuis Banvit on n’avait plus connu ça, le shooting à dix heures, la petite vidéo dans notre vestiaire, après tu rentres chez toi tu manges tu vois ta famille… Ca ce sont des trucs que l’on n’avait plus connu depuis mi-mars. Peut-être qu’on avait besoin de ça. Quand on est dans une mauvaise phase on a peut-être besoin de ce genre de petits détails pour remettre un brin de confiance ».

Une défense opérationnelle
« Le coaching-staff nous avait prévenu que Chalons-Reims était une équipe qui jouait très bien au basket. C’était quand même la deuxième meilleure attaque du championnat. On ne voulait pas aller dans un match comme Cholet où on avait joué en 96 points car contre une équipe comme ça on sait qu’avec Payne et les autres extérieurs la balle peut bouger très vite. On a beaucoup travaillé les rotations à l’entrainement cette semaine. Si on avait laissé la balle bouger contre une équipe comme Chalons-Reims on était morts ».

Crédit photo : K-Reine/Paris Levallois

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.