Nicolas Lang sauve Chalon d’une défaite cuisante

Après avoir mené de vingt-et-une longueurs, Chalon a complètement craqué mais s’est finalement imposé face au Mans grâce à son jeune shooteur.

Bien qu’ayant vécu une semaine de compétition très épuisante, aussi bien physiquement que nerveusement, les deux équipes mettent beaucoup de rythme dès l’entame du match. Taylor Rochestie, visiblement décidé à se rattraper après son passage à vide face au BCM Gravelines-Dunkerque il y a 6 jours, met le MSB sur de bons rails d’entrée. Sur leur petit nuage depuis quelques temps, les joueurs de l’Elan Chalon passent la sur-multipliée en fin de premier quart-temps, les Manceaux, ne pouvant que constater les dégâts, encaissent alors un 17-5 en moins de trois minutes.

Charles Lombahe-Kahudi et ses coéquipiers deviennent plus agressifs en défense en début de deuxième quart pendant qu’Alex Acker rentre quelques paniers de l’autre côté du parquet, les hommes de JD Jackson croient à ce moment là avoir mis fin au show Blake Schilb. Malheureusement pour eux, Chalon se ressaisit, profite des maladresses adverses et fixe à l’intérieur en s’appuyant sur Alade Aminu. La squad de Greg Beugnot retrouve son écart acquis en fin de premier quart; mieux encore, elle déroule un basket de rêve. Toutefois, profitant de l’apathie d’un adversaire sans doute trop en confiance, Taylor Rochestie et Marcellus Sommerville sonnent la révolte peu avant la pause en artillant à haut pourcentage à trois points. Les Sarthois parviennent dès lors à faire un retour in extremis. Mi-temps: 36 – 42.

Plus concentrés, Malcolm Delaney et Steed Tchicamboud lancent merveilleusement bien la meute chalonnaise après la pause. La ligne arrière bourguignonne sème la terreur dans la défense mancelle, l’Elan en profite pour prendre le large à la marque malgré les efforts de JP Batista pour maintenir son club à flot. A ce moment là, le match – quand bien même il soit possible de parler de match à ce niveau là – vire à la démonstration de force. Le public d’Antarès n’apprécie guère le spectacle produit par son équipe fétiche et le fait savoir, pourtant le MSB continue de couler et se voit rejeter à 21 longueurs à la fin du troisième quart-temps.

Le retour du Diable Vauvert

Le Mans fait croire au retour miracle en rentrant un 5-0 en tout début de dernier acte. La tension monte même d’un cran après une série de fautes techniques sifflée contre le MSB, la fin de la rencontre s’annonce d’ores et déjà bouillante. L’Elan la joue trop tranquille, perd énormément de ballons et se fait punir à chaque fois. Greg Beugnot, ayant senti le vent tourner, inflige une soufflante mémorable à ses troupes (et au perchiste Sport Plus) lors d’un temps-mort mais rien n’y fait, les chalonnais continuent de craquer. Revenus à 8 petits points après un panier extérieurs de Taylor Rochestie, Le Mans y croit dur comme fer et ébranle la belle confiance accumulée par les Bourguignons au cours des dernières semaines. Totalement déboussolés, Steed Tchicamboud et ses partenaires laissent à JP Batista et Marcellus Sommerville le soin de se faire plaisir dans la raquette afin de ramener leur équipe à deux petits points à une minute de la fin.

Nicolas Lang Superstar

L’intensité défensive du Mans est de haut niveau, Taylor Rochestie parvient à égaliser quelques secondes plus tard, Blake Schilb, pourtant royal ce soir, est invisible des deux côtés du terrain. Le public du Mans croit alors au hold up, mais Nicolas Lang climatise la salle en rentrant un shoot à trois points extrêmement important à cinq secondes de la fin. Ne s’attendant assurément pas à se faire punir ainsi – d’autant plus que le jeune chalonnais se trouvait à 8 mètres et était isolé dans une forêt de joueurs sarthois – les hommes de JD Jackson cafouillent leur dernière action et laissent JP Batista tenter, et rater, un shoot casse-croute à la dernière seconde.

Dur à croire, car l’Elan Chalon a mené de 21 points au cours de la partie, mais c’est presque par miracle que le club bourguignon s’impose ce soir (77 – 80).

 

Le Mans

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 77 29 – 62 46.8 9 – 22 40.9 10 – 15 66.7 10 21 31 0 2 17 3 13 17 23 77
4. Sommerville Marcellus * 33 14 5 – 12 41.7 2 – 7 28.6 2 – 2 100 2 4 6 0 1 2 0 2 1 4 13
5. Lombahe-Kahudi Charles * 33 2 1 – 10 10.0 0 – 3 0.0 0 – 0 2 6 8 0 0 1 1 2 4 0 1
7. Koffi Alain 6 1 0 – 2 0.0 0 – 0 1 – 4 25.0 0 0 0 0 0 0 0 1 2 2 -5
9. Acker Alex 33 15 6 – 9 66.7 2 – 3 66.7 1 – 1 100 2 2 4 0 0 4 1 4 2 7 17
10. Rochestie Taylor * 38 25 8 – 13 61.5 5 – 8 62.5 4 – 4 100 0 2 2 0 0 6 1 1 4 3 28
12. Kouguere Max * 6 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 -1
13. Batista Joao Paulo * 31 17 8 – 13 61.5 0 – 1 0.0 1 – 2 50.0 4 6 10 0 1 2 0 0 1 5 23
15. Kahudi Henri 10 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 1 1 0 0 1 0 2 1 0 0
16. Ceci Thomas 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
17. Niang Babacar 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
18. Mendy Kevin 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
19. Bryant Travon 10 3 1 – 3 33.3 0 – 0 1 – 2 50.0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 2 1
0

Entraîneur :J.D. JACKSON

Chalon/Saône

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 80 30 – 59 50.8 11 – 22 50.0 9 – 14 64.3 8 20 28 2 0 15 10 14 23 17 87
4. Aminu Alade * 28 14 7 – 10 70.0 0 – 0 0 – 3 0.0 1 7 8 1 0 0 1 4 3 3 14
5. Delaney Malcolm * 16 8 2 – 6 33.3 2 – 4 50.0 2 – 2 100 0 2 2 0 0 0 1 3 5 1 4
6. Smith Bryant 12 3 1 – 1 100 0 – 0 1 – 2 50.0 1 1 2 0 0 1 2 1 1 1 6
8. Adjagba Ulysse 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9. Lang Nicolas 21 10 4 – 9 44.4 2 – 5 40.0 0 – 0 0 3 3 0 0 2 0 0 3 0 10
10. Aboudou Jordan 7 0 0 – 2 0.0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0
11. Schilb Blake * 34 17 5 – 10 50.0 2 – 5 40.0 5 – 5 100 2 0 2 0 0 5 1 1 1 5 19
12. Evtimov Ilian * 30 11 4 – 7 57.1 3 – 4 75.0 0 – 0 3 2 5 0 0 2 1 0 3 1 16
13. Tchicamboud Steed * 30 11 4 – 10 40.0 2 – 3 66.7 1 – 2 50.0 0 0 0 0 0 4 2 2 2 6 8
14. Jean Baptiste Adolphe Michel 9 6 3 – 3 100 0 – 0 0 – 0 0 3 3 0 0 0 1 1 4 0 9
15. Lauvergne Joffrey 13 0 0 – 1 0.0 0 – 1 0.0 0 – 0 1 2 3 0 0 1 0 2 1 0 1
0

Entraîneur :Grégor BEUGNOT

Tags : ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (9)

  1. AURELIE

    Chalon mérite sur l'ensemble du match amplement la victoire. Ils ne l'ont pas volés. Si chalon était resté sérieux jusqu'au bout, le msb n'aurait jamais eu la possibilité de revenir au score comme il l'a fait, mais au basket un match dure 40 min et non 10, c'était bien trop juste pour faire chuter cette équipe de chalon.

    On voit toute la différence entre une équipe qui a un peu de banc (chalon) et une équipe du msb qui n'en a pas et qui avec 7 joueurs-7,5 (et encore, kouguère étant tellement irrégulier) à chaque match. De ce fait, les cadres manceaux jouent quasiment 40 min systématiquement ou presque et connaissent forcément un coup de mou dans le match.

    J'imagine que KOFFI dispose d'une clause dans son contrat obligeant le msb à le faire jouer même s'il est blessé. Tout le monde voit qu'il est blessé (même l'équipe en parlait ce matin) sauf les dirigeants manceaux. Pourquoi s'entêter à le faire jouer dans cet état alors qu'il ya quelques jours, un boungou colo qui lui est à 100% de ses capacités était encore disponible il ya quelques jours.

    Le jour ou les dirigeants du msb comprendront qu'il faut faire sans diot et koffi ( malgré ce qu'ils ont apportés dans le passé au club sportivement parlant, maintenant ils sont blessés et leurs blessures semblent chronique) pour la construction de l'équipe, le msb retrouvera peut être son standing et pourra peut être rejouer les premiers rôles en Pro A.

  2. AND11

    Impressionnant Lang!! Dire que si Delaney n'avait pas fait 5 fautes Nicolas n'aurait même pas été sur le terrain à ce moment là…

    Vivement que le nombre de non JFL diminue en pro A.

    Sinon dommage pour Le Mans.. Pour une fois la technique hebdomadaire de Jackson a été utile mais avec un Kahudi autant HS c'était trop difficile pour eux. Beau match en tout cas !

  3. Amadeus

    On s'est au moins rendu compte ce soir que le Mans n'était pas à la hauteur de Chalon. Cette équipe doit finir 4ème ou 5ème du championnat mais pas au dessus… La faute à une volonté de défendre quasi inexistante et à un banc de touche bien trop court! Heureusement que Rochestie nous sauve cette saison, mais pour combien de temps encore…

  4. 72BOB

    Bravo à Chalon qui sur la prestation globale du match a mérité sa victoire.Effectivement,Aurélie a raison : l'effectif du MSB est trop court et cela devient… problématique.Il faut absolument remplacer Diot,et pour l'instant le "pauvre" A.Koffi n'est pas dans la coup.Par contre, dire que Batista et Acker ne défendent pas est inexact :ils font le job tout en sachant qu'il ne faut pas se faire éliminer … par manque d'effectif !! Maintenant, je pense que la parole doit être au Président du MSB : quid de la suite … ???