Nobel Boungou-Colo : « La clé de la finale, c’est Joseph Gomis »

A 24h de la finale, le joueur du CSP Limoges nous livre son ressenti.

BasketActu : Quel bilan tires-tu de ta saison ?

Nobel Boungou-Colo : Positif, je dirais que je ne retiens que des bons moments à Nancy et au Mans. Et terminer la saison avec le CSP par deux finales à Bercy, c’est pas tous les jours, donc vraiment un bilan positif.

BasketActu : Tu as commencé ta saison par des piges, tu finis avec un contrat longue durée au CSP. Après ces quelques mois un peu galère, tu es satisfait de ton choix ?

N.B-C. : On ne sait jamais si on fait les bons choix. Maintenant, je peux juste dire que je n’ai pas fait le mauvais choix. Je suis vraiment content de finir cette saison au CSP avec ces super coéquipiers et ce super public. Pour le contrat longue durée, je dirais que je suis content mais que tout peut arriver dans le sport.

BasketActu : Que représente la finale pour toi ?

N.B-C. : C’est l’occasion pour nous d’être champion, de gagner un titre ensemble pour tamponner cette saison, et ramener le titre à Limoges pour le club et le public.

BasketActu : Vous êtes déjà assurés de monter en Pro A la saison prochaine. Dans quel état d’esprit êtes-vous dans ces circonstances ?

N.B-C. : Cette finale sera un moment de fête pour nous et notre public. On veut clôturer cette longue saison d’une belle manière, et rien ne peut gâcher ça.

BasketActu : Avez-vous eu des doutes quand vous avez perdu votre premier match de playoffs à domicile ?

N.B-C. : Des doutes, non ! Mais on s’est rendu compte que rien ne serait facile tout au long des playoffs.

BasketActu : Vous avez gagné toutes vos séries en 3 matchs. Un match sec, ce n’est pas la même.

N.B-C. : Oui mais ça ne nous fait pas peur. Je pense que c’est la même chose pour nous que pour Boulazac. Il y a deux façons de voir les choses, car on est bien dans le rythme à jouer chaque semaine. L’inconvénient, c’est la fatigue, mais il ne faut pas se chercher d’excuses.

BasketActu : La clé de cette finale pour toi ?

N.B-C. : Joseph Gomis…

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.