Nordine Ghrib et le renouveau de l’ASVEL

Outre l’arrivée de Pops, la prise en main de l’équipe par Nordine Ghrib semble porter ses fruits.

19 Novembre 2010. Nordine Ghrib, jusqu’alors inconnu, prend en main l’équipe de l’ASVEL. Les critiques fusent, les interrogations se multiplient. Comment la direction du club pouvait donner à cet inconnu du grand public les clés de la plus grosse armada française ?

Après l’échec de Vincent Collet, tout le basket français voyait un grand nom du coaching reprendre de main ferme ce club pour l’amener aux plus hautes sphères européennes, destination rêvée de Gilles Moretton.

Une élimination précoce en Euroleague, le départ de la star offensive AD Vassalo, 4 défaites pour seulement deux victoires en Pro A. L’ASVEL coule alors, autant que son jeu et ses individualités.

19 Mars 2011. Villeurbanne l’emporte face à Poitiers. Septième de Pro A avec un match en moins. Qualifié en coupe de France face au ténor Gravelines. 64% de victoire depuis sa reprise. La surprise Ghrib s’avère payante.

Pierre Grall le décrivait comme l’homme de la situation en confiant au Progrès « Quand je l’ai proposé au CA, le groupe souffrait d’un ‘éparpillement culturel’ et je savais que son exigence et sa fermeté dans sa façon de manager pourraient amener la cohésion qui nous faisait alors défaut. Aujourd’hui, nous sommes fidèles à la feuille de route que nous nous étions fixée ».

La Nationale 1 pour référence, Nordine Ghrib a su mieux que son prédécesseur prendre le contrôle de ses joueurs. Se priver de Matt Walsh, le métronome de l’équipe, ou encore se séparer du fantomatique Zizic ? Le coach villeurbannais impose sa patte pour se faire respecter même si les critiques perdurent sur le style de jeu de cette équipe ou encore le manque de rotation.

Pourtant, après être sortis victorieux contre Nancy ou Gravelines, les Villeurbannais se font désormais respecter et nombreux sont les coaches à ne pas désirer les affronter en playoffs.

« Ses résultats sont bluffants mais pas si étonnants que cela. Nordine fait des coups, au niveau sportif et du management », explique Yves Baratet, son ami de longue date.

« C’est quelqu’un de ‘couillu’, loyal. Il est équilibré, passionné, travailleur, humble, désintéressé… et très malin ! Son autorité repose toujours sur la raison. Il n’a cherché à ressembler à personne et, comme il connaît très bien les hommes, il a su très vite cerner les points forts et faibles de son groupe. »

Il ya encore quelques approximations, comme en atteste cette élimination en EuroCup où il ne décida de ne prendre aucun temps-mort dans le match crucial.

Mais avec l’arrivée de Pops, la remise à niveau de Gelabale et un vrai collectif qui se crée, Nordine Ghrib pourrait bien créer quelques surprises encore. On en saura plus samedi soir, après la venue du Mans…

Tags : ,
Comments

Commentaires (12)

  1. Burt Cassander

    c'est sûr que quoiqu'il arrive, Nordine Ghrib aura réussit là où on ne l'attendait pas …

    Passer derrière Collet, reprendre en main une équipe en perdition avec une énorme pression sur les épaules, ce n'était pas gagner.

    Bien vu de la part des dirigeants Villeurbanais, dont on peut dire qu'il s'agit du coup de l'année. En plus de faire gagner son équipe il redonne une identité au groupe et au club, ce dont il manquait le plus sûrement. Reste à conclure tout ça et lancer pour de bon le club "moteur" du championnat …

  2. Millesimes

    @ Burt : Rien a ajouter +1

  3. zac

    Il faudra juste éviter de changer les 3/4 de l'effectif la saison prochaine comme cela se fait souvent pour créer un vrai groupe

  4. Moumounigan

    Tout en donnant leur chance aux espoirs.

    En tout cas Mr Ghrib fait vraiment un bon boulot étant donné l'état de l'équipe au moment de sa prise de fonction.

  5. cp3

    il aurait encore + de mérite si c'était lui qui entraînait et non pas ses assistants…

  6. OscarAbine

    Bah ça, ça dépendra pas que de lui…

    Parce que la valeur marchande des Walsh (c'est pas le plus sûr), Gelabale, Jefferson, Pops va grimper. Donc, difficile de tous les conserver tout en trouvant un meneur de meilleur niveau qu'Hammonds.

    Pour les jeunes, c'est plus "facile", ils ont à priori un contrat longue durée. Donc, pas vraiment de souci. Et on peut espérer qu'ils montent en régime, à l'instar de Tillie qui fait quand même une bonne première saison pro.

  7. Funktastic

    C'est dingue, qu'un coach de N1 fasse bien mieux qu'un coach réputé.

    Peut être qu'en virant Collet de l'EDF on aurait le même résultat.

  8. cp3

    oui je suis souvent a l'astroballe :)

  9. cp3

    a l'asvel ceux qui assistent à des entraînements savent comment ça se passe depuis que Collet est parti, ce n'est pas ton cas. Ghrib pour entraîner un club qui veut être un grand d'Europe ça fait pas rêver, il a de la chance d'avoir de supers individalités. Il est loin des Hervé, Bergeaud, Baratet, Collet…