Nouvelle formule pour l’Euroleague

L’Euroleague a officialisé cet après-midi, de manière concrète, les différents changements à venir dans la compétition reine européenne.

Habitué à des cycles courts de 2-3 ans, Jordi Bertomeu vient mine de rien de frapper un grand coup. « Where aller petit à petit vers une ligue privée, parce que je m’en tape des championnats domestiques happens ».

Premier point : Le tour préliminaire. Si la formule avait évolué chaque année vers un élargissement du nombre d’équipes, on serre la ceinture l’an prochain : Il n’y aura plus deux, mais un tournoi de qualification, avec au final un seul spot supplémentaire à pouvoir.

Deuxième point : Afin de ne plus subir la concurrence médiatique de la Ligue des Champions de plongeurs sur gazon, le grand patron a décidé de décaler d’une journée les rencontres dans la semaine. Au lieu de jouer le mercredi et le jeudi, ce sera donc désormais le jeudi et le vendredu que la dévotion envahira vos cœurs, et que le sifflet de Luigi Lamonica déchirera les mélodieux chants de la Gate 13 du Pana, ou ceux des 19Z44 du Zalgiris.
Cette évolution, mine de rien, risque d’être problématique dans certains pays. Enfin, surtout chez nous en fait. L’Espagne, l’Italie, la Turquie et la Grèce sont très souples sur le plan calendaire. Russes et Lituaniens sont habitués à jouer trois fois/semaine avec la VTB League, la Baltic League, leur championnat et les coupes européennes. En France, en revanche, la rigidité des habitudes pourrait jouer un peu plus sur la visibilité (très relative) de l’équipe engagée.

Enfin, plus directement, c’est une manière pour l’Euroleague de hiérarchiser l’importance des compétitions à la place des clubs et des ligues nationales. Un pas de plus vers un système semi-fermé.

La saison régulière ne bouge pas, avec toujours 4 poules de 6. En revanche, le Top 16 va prendre un coup de jeune, et risque de devenir dense comme jamais. Après 10 matches de première phase, les équipes qualifiées seront reversées dans 2 groupes (au lieu de 4) de 8 (au lieu de 4). La composition des groupes du TOP 16 est connue à l’avance, en fonction de la phase régulière, il n’y a plus de tirage au sort. Les quarts se jouent ensuite en format classique, 5 matches, en croisant les poules, puis direction le Final Four.

Plus de matches au programme : Une équipe qui gagne le titre peut jouer jusqu’à 31 rencontres officielles. Si l’on ajoute à ça une saison régulière « domestique », les playoffs et d’éventuelles autres ligues fermées, on sait ce qui nous attend d’ici peu…

Comments

Commentaires (7)

  1. AND11

    C'est vraiment du grand n'importe quoi…

    L'EL part de plus en plus en sucettes. Ce que Bertomeu veut imposer et dégueulasse. On va se retrouver à devoir aller à Gentilly les Dimanche ou les lundi… pff

    Et puis la compétition est beaucoup trop longue sérieux. C'est plus une coupe d'Europe c'est une nouvelle ligue…

    Je ne souhaite qu'une chose c'est que son système s'écroule et que ce mec dégage. Enfin bon.. toute façon l'EL ne concerne plus que 5 ou 6 clubs en Europe….

  2. Personne

    Pour aller à Gentilly ces jours là, faut être champion, hein ;)

    C'est vrai que quand on voit qui passe au TOP16 cette année, y'a que 5-6 clubs de concernés.

    On est une des seules ligues en Europe à avoir l'immuable samedi soir comme jour de match. Ailleurs, ça ne pose de souci à personne.

  3. Bonstre

    "Ligue des Champions de plongeurs sur gazon" je valide ^^

  4. kicanovic

    " C’est plus une coupe d’Europe c’est une nouvelle ligue… "

    En fait la coupe d'Europe c'était dans les années …. loin quoi !!

    Maintenant ça s'appelle EuroLEAGUE !!!

    Quelqu'un peut traduire ??

  5. jandilla

    le hand fait pareil (et mm pire) depuis des années. ça va pas aider les clubs français qui ont de la concurrence le vendredi (rugby & L2), autant boycotter l'euroligue

  6. JunkYard Dog

    "Cette évolution, mine de rien, risque d’être problématique dans certains pays. Enfin, surtout chez nous en fait." "En France, en revanche, la rigidité des habitudes pourrait jouer "

    le fond du problème il est là. On est un pays tellement rigide que l'on ne peux pas s'adapter à un simple changement de calendrier. Moi le vendredi je trouve ça bien : il y aura moins de concurrence donc plus d'audience (si la diffusion suit ce qui avec sport + n'est pas gagné vu les changements envisagés à partir d'avril : mais ceci est un problème bien franchouillard).

    Après le seul truc qui faudrait bouger c'est l'enchaînement de ces groupes de 6 puis de 8…. moi je serais pour la mise en place d'une phase de poule de groupes de 6 puis directement un système à la march madness en élimination directe jusqu'au final 4.

  7. mrj

    « Where aller petit à petit vers une ligue privée, parce que je m’en tape des championnats domestiques happens ».

    nan c pas ca ; c plutot : "aller vers un rythme de 2 à matchs par semaine" ! like in the nba quoi !