Olympiacos – Real Madrid : les notes du match

Qui est premier de la classe ? Qui finit bon dernier ? C’est l’heure du conseil de classe pour les joueurs du CSKA et de l’Olympiacos.

Olympiacos

Acie Law (8) :  agressif dans l’attaque du cercle et actif en défense, le combo-guard a été déterminant. Excellent dans le second quart-temps ainsi qu’en fin de match, il aurait très bien pu prétendre au titre de MVP.

Vassilis Spanoulis (10) : 0 point à la mi-temps, 22 au final. En un mot : diabolique. Un Deuxième ? MVP.

Kostas Papanikolaou (6) : K-Pap est un chien. Son envie est contagieuse. Passe un peu à côté de son match en attaque malgré tout.

Georgios Printezis (6) : a fait plein de petites choses très utiles. En difficulté au début sur Mirotic, il a éteint son adversaire par la suite.

Kyle Hines (8) : des bras tentaculaires. Il court partout, on l’a même vu remonter la balle. L’âme de l’équipe.

Kostas Sloukas (7) : un bras de folie et une défense de fer. A laminé Llull. Doit apprendre à se contrôler.

Stratos Perperoglou (8) : Rudy doit le détester. L’ailier a donné son corps lors de sa dizaine de minutes sur le parquet. Comme d’habitude…

Pero Antic (7) : son premier shoot à trois points relance l’Olympiacos. A distribué quelques (très) grosses baffes en défense.

Giorgi Shermadini (6) : désormais Bartzokas le sait… Sherminator > Josh Powell

Les fans de l’Olympiacos (10) : OLYM-PIACOS ! OLYM-PIACOS !

Real Madrid

Sergio Llull (6) : un début de match énormissime… puis plus rien.

Carlos Suarez (5) : discret mais efficace. Sans plus.

Rudy Fernandez (8) : a pleuré, a floppé… Mais s’est surtout énormément donné ! Un provocateur de génie…

Nikola Mirotic (4) : n’a pas tenu le choc physique.

Mirza Begic (6) : bon match de Zaza. Il a défendu et mis ses paniers à chaque fois qu’il a eu le ballon.

Felipe Reyes (7) : a vu trois Reds lui tomber dessus après chaque rebond. S’est beaucoup battu. En vain…

Sergio Rodriguez (7) : le seul (avec Rudy) a avoir eu le courage de pénétrer dans la forteresse grecque.

Marcus Slaughter (7) : excellente défense sur PnR. Une habitude chez lui…

Jaycee Carroll (3) : quand il a rentré son panier à trois points, on s’est dit « ça y est, il va prendre feu« … Bah non, en fait.

Dontaye Draper (5) : aussi bon en attaque que mauvais sur jeu placé…

Tags : ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (2)

  1. Burt Cassander

    Acie Law mérite un 10 aussi, franchement, il a été le moteur avec Hines de son équipe tout le long du match et pas juste en seconde mi-temps… Sans lui l'Oly ne serait jamais revenu aussi rapidement.