Olympiacos trop fort pour Valencia, Fotsis monstrueux

Olympiacos est allé chercher une grosse victoire à l’extérieur hier à Valence dans un match ultra compétitif.

Les Reds aux forceps

Power Valencia 79-85 Olympiacos

Olympiacos est allé chercher une grosse victoire à l’extérieur hier à Valence dans un match ultra compétitif. Collés aux basques jusqu’au bout par les Valenciens, les Grecs ont fait la différence sur le fil grâce à deux gros shoots de Milos Teodosic (11 pts à 2/10, 5 rbds et 2 pds) et de Vassilis Spanoulis (18 pts à 4/12 et 4 rbds). Victor Claver (16 pts, 6 rbds et 4 pds) et Dusko Savanovic (16 pts à 5/12 et 4 rbds) ont fait de belles perfs pour tenir le Power dans le coup, mais l’impact intérieur des big men du Pirée a fait trop mal : 16 pts à 7/8 et 6 rbds en 23 min pour Nesterovic, 12 pts et 6 rbds pour Bourousis et un différentiel de +17 au rebond pour l’Oly. Nos deux Français, Nando de Colo (2 pts à 1/5, 1 rbd et 2 bps) et Florent Pietrus (2 pts et 1 rbds en 9 min), ont eu bien du mal à exister dans ce match.

Énorme Fotsis !

Panathinaikos 76-74 Caja Laboral

Gros, gros match hier soir entre les Basques et le Pana et tout s’est joué sur le fil. Après avoir réussi à faire le break dans le troisième quart-temps (+9), le Pana a subi un énorme assaut de Vitoria dans le dernier quart et a dû s’accrocher pour s’imposer de deux petits points. Antonis Fotsis (22 pts à 8/10, 11 rbds, 2 pds, 3 steals pour 40 d’éval !) a été monstrueux et son duo avec Mike Batiste (12 pts à 4/5 et 6 rbds) a tenu Athènes à flots. La ligne arrière adverse, David Logan (21 pts à 7/11 et 2 rbds) et Fernando San Emeterio (19 pts à 7/11, 4 rbds et 2 pds), ont bien failli permettre à leur équipe de prendre le match sur la fin en remettant les deux teams à égalité à 72 partout, mais Batiste a ensuite enchaîné un panier et des lancers pour cimenter la victoire grecque. Le Pana est désormais seul leader du Groupe E.

Rome craque sur la fin

Lottomatica Roma 65-74 FC Barcelona

Pendant trois quart-temps, Rome a fait jeu égale avec le Barça… avant de craquer. Les Romains ont débuté le dernier quart avec 5 points d’avance avant de manger un méchant 28-14 dans les 12 dernières minutes. Ricky Rubio (9 pts à 1/3, 8 rbds, 4 pds et 1 steal pour 21 d’éval) a haussé son niveau défensif et a emmené tout le monde dans son sillage, ce qui a permis au Barça de retrouver enfin un peu de rythme offensif et de “rouleau-compresser” la Roma. Juanca Navarro (19 pts à 7/12 et 3 rbds) termine meilleur scoreur du game et Barcelone est toujours invaincu au Top 16 (4-0).

El-Amin domine McIntyre

Lietuvos Rytas 70-65 Unicaja

Rytas a assuré une victoire ultra importante en réussissant à taper Malaga dans un match ultra serré. Les Lituaniens ont réussi à prendre 5 points d’avance et a su gérer ce coussin ultra plat jusqu’à la fin. Khalid El-Amin (18 pts à 6/11, 2 rbds et 2 pds) a remporté son duel avec Terrell McIntyre (3 pts à 1/7, 2 rbds et 1 pd), et Martynas Gecevicius (17 pts à 6/9, 6 rbds et 2 pds en 26 min) est sorti du banc pour allumer la défense adverse. Le très gros match du duo de mastards britanniques (31 pts et 16 rbds en cumulé pour Joel Freeland et Robert Archibald), n’a pas suffi.

Le Real avec la manière

Efes Pilsen 60-77 Real Madrid

Les hommes de Messina ont fait le break en milieu de partie et ont ensuite pu se contenter de gérer. La défense turque a totalement pris l’eau (presque 50% de réussite aux tirs pour Madrid) et le Real a pu faire tourner la balle et l’effectif. Sergio Llull (17 pts à 6/10, 2 rbds et 5 pds) termine meilleur scoreur de sa team. L’absence d’Igor Rakocevic (blessé au dos) a pesé très lourd dans la balance pour Efes Pilsen.

Tel Aviv se fâche

Union Olimpija 65-83 Maccabi Electra

On ne sait pas exactement ce que David Blatt a raconté à ses joueurs à la mi-temps, mais après avoir été mené de 8 points, le Maccabi est revenu en mode fâché pour démonter du Slovène à la barre à mine. Résultat : un score de 50-21 sur les 20 dernières minutes du match ! Jeremy Pargo (16 pts à 5/7, 4 rbds, 7 pds 2 steals et 28 d’éval) et Perkins Doron (16 pts à 5/12, 5 rbds et 7 pds) ont parfaitement orchestré ce comeback et le pauvre Giorgi “Sherminator” Shermadini (13 pts à 6/7, 7 rbds en 22 min) n’a rien pu y faire.

Tags : , , , ,
Comments
Rédacteur en chef de BasketActu.com, BasketSession.com et du magazine REVERSE. Email | Compte Twitter

Commentaires

Comments are closed.