Preview Orléans : Des paris payants ?

Après une saison 2012-2013 gâchée par les blessures, Orléans veut repartir de l’avant et a misé pour ça sur une certaine continuité au niveau de l’effectif.

Mael-Lebrun-large-FIBAS’il y’avait eu un titre de l’équipe poissarde de l’année 2013, Orléans l’aurait gagné. Car de nombreuses blessures ont sans cesse remis en cause l’équilibre de l’équipe. Mais au courage, l’OLB avait terminé aux portes des playoffs. Cette saison, l’ambition sera de les retrouver et pour cela Philippe Hervé a construit une équipe à son image pour sa dernière saison à la tête de l’équipe du Loiret.

Mais comme le Palais des Sports orléanais semble être construit sur un cimetière indien, le staff de l’OLB doit composer avec les blessures de Marco Pellin et Chris Hill. Le premier, fort défenseur, soigne actuellement une contracture tandis que le second est touché au niveau du tendon du muscle infra-épineux de l’épaule droite, difficile dans ces conditions pour Orléans de travailler les automatismes…. Il reste qu’Aldo Curti, qui a besoin de se relancer après une saison décevante au BCM, et Torrell Martin (pigiste de Hill)  connaissent la méthode Hervé ce qui va faciliter leur intégration et leur rendement. S’il peut dépanner à la mène, c’est au poste 2 que Kyle McAlarney fera ses gammes. D’une précision métronomique à trois points, il est l’une des principales forces de frappe de l’équipe. A l’aile, Mael Lebrun, qui reste sur une saison encourageante, va devoir exploser. Car présenté comme étant l’un des meilleurs potentiels en 91, il tarde à franchir ce fameux cap. David Noel, lui, entre dans la catégorie des joueurs revanchards, besogneux et bon défenseur chère à Philippe Hervé. Enfin concernant le secteur intérieur c’est sans doute là où Orléans possède le moins de garanties. Avec le longiligne Abdoulaye Loum et le bon rebondeur Murat Kozan, Orléans tient deux bonnes rotations mais qui ont encore besoin de travailler pour s’acclimater complètement à la Pro A. à leurs côtés, Brian Grenne est la force tranquille à la fois rassurant en défense et intéressant en attaque avec son tir longue-distance. Et enfin Terence Dials représente lui aussi la stabilité et est également capable de séries offensives lorsqu’il est dans un bon soir.

S’il manque un Cedrick Banks capable d’apporter un grain de folie, l’OLB présente une certaine cohérence. Mais les absences de Marco Pellin et Chris Hill risquent de pénaliser l’équipe au début du championnat. Cependant les équipes d’Hervé sont toujours très difficiles à jouer de part leur remarque organisation collective. Les playoffs sont donc envisageables pour Orléans mais les places seront chères…

Le facteur X : Kyle McAlarney

L’ex chouchou de Beaublanc arrive précédé d’une réputation flatteuse. De sa capacité à alimenter le scoring dépendra une partie de la réussite de la saison orléanaise. Mais au vu des profils des autres extérieurs, il ne devrait pas manquer de bons ballons.

Le joueur à risque/à suivre : David Noel

Depuis sa fracture du pied intervenu en novembre 2010 lorsqu’il jouait pour le Paris Levallois, David Noel peine à retrouver son niveau roannais. Cependant, ce très bon défenseur doté d’excellentes qualités athlétiques a le profil du joueur parfait pour une formation dirigées par coach Hervé.

L’effectif 2013-2014 :

Meneurs : Marco Pellin, Kyle McAlarney, Aldo Curti
Arrières-ailiers : Mael Lebrun, Chris Hill, David Noel
Intérieurs : Brian Greene, Murat Kozan, Abdoulaye Loum, Fernando Raposo, Terence Dials
Coach : Philippe Hervé

Tags :
Comments

Commentaires (2)

  1. bucky

    Raposo non cité dans les intérieurs dans la préview ? Omission volontaire ou symptomatique de la transparence de ce dernier ?

    En tout cas, cette année me semble compliquée tant que la cohésion ne sera pas parfaite car c'est seulement à ce prix que l'équipe atteindra les playoffs.

    C'est une équipe sérieuse mais pas très fun que nous propose l'OLB cette année : mais après tout… on s'en fout d'être fun car seuls les résultats rendent une équipe sexy !!!