Orléans peut-il viser le Top 3 ?

Actuel 3e provisoire au classement, l’OLB a enfin trouvé un rythme de croisière après un début de saison compliqué. Mais peuvent-ils tenir la distance jusque la fin de la saison régulière ?

Au début de la saison, personne n’aurait forcément mis une pièce sur l’OLB. Pas assez flashy, pas assez de grands noms et pourtant… Sur la phase retour,  les Orléanais en sont à 5 victoires pour 2 défaites. Un rythme de haut de tableau qui se base avant tout sur une discipline défensive et collective.

« On joue avec beaucoup d’intensité défensive, c’est la base de notre équipe. On n’est pas agressifs, on est intense dans ce qu’on fait. Par rapport aux caractères des joueurs, c’est comme ça, c’est quelque chose qui est ancré en nous » confiait ainsi Georgi Joseph sur le site de la LNB.

Cette force de caractère, Amara Sy l’a montre davantage cette saison. Délesté de la charge du capitanat, l’Amiral s’investit paradoxalement davantage dans l’équipe en étant un leader vocal qui va arranger ses coéquipiers sur le terrain lors des moments de moins bien ou qui va bouillonner après une défaite. Mais ce qui sert aussi les ambitions orléanaises, c’est la capacité de Philippe Hervé à tirer la quintessence de ses joueurs. Qui aurait parié sur l’explosion de l’intérieur David Monds, 10,5 points et 5 rebonds de moyenne cette saison ? En misant sur des revanchards, des joueurs comme Marco Pellin (en provenance du Mans), Yohann Sangaré (qui était au STB en 2010-2011) qui restaient sur des saisons frustrantes, le technicien a pris des risques mais qui s’avèrent payants pour le moment.

Cependant, plusieurs éléments laissent à penser que l’OLB n’est pas à l’abri d’un mauvais pas comme lors de la défaite face à Pau Lacq Orthez (83-78).

« Cette équipe a vraiment un côté « Docteur Jekyll et Mister Hyde ». C’est son bémol même si, 75% du temps, je n’ai rien à lui dire… (…) Elle n’est pas tueuse » analysait ainsi Philippe Hervé dans Le Progrès.

Tout le monde a encore en mémoire les scénarios des matches aller contre Nanterre et le Paris Levallois où les Orléanais avaient été remontés dans les dernières minutes. Ce manque de concentration est « la » faiblesse de l’équipe tout comme l’absence de joueur clutch. Cédrick Banks aurait du avoir ce rôle-là mais son manque de constance ne plaide pas en sa faveur. Dans le sprint final, le fait de ne pouvoir compter sur ce genre de joueur pourrait compter. A Chalon Blake Schilb et Malcolm Delaney peuvent exploser, au PL, un adversaire direct pour la 3e place, il y’a Lamont Hamilton et Eric Chatfield pour prendre le match à leur compte et tuer le match.

Mais à la faveur d’un calendrier plutôt favorable, tous les espoirs restent permis pour l’OLB quant au Top 3 s’ils arrivent à trouver davantage de stabilité sur les phases offensives.

Tags : ,
Comments

Commentaires (7)

  1. A-Sir

    Orléans est 3ème tout seul et on demande si le club peut viser cette place ? Euh… Chalon peut-il viser le Top 2 ?

    Qui plus est, Orléans a laissé quelques défaites rageantes en route. Avec un peu plus de constance et de concentrations dans 2 ou 3 money-time, Orléans pourrait rivaliser avec Chalon et Gravelines.

  2. bucky

    Honnêtement (et mauvaise foi de supporter mise à part), la 3ème place d'Orléans est largement envisageable mais n'est pas hyper encourageante quant au niveau du basket Français. Car hormis les 2 premiers au dessus du lot… les autres sont loin. Il n'est pas normal qu'une équipe comme l'OLB joue les premiers rôles.

    Cependant, et c'est le cas chaque année et dans chaque sport, il y a toujours une équipe ou 2 qui , sur le papier, sont moins fortes, mais qui se démarquent en championnat… cependant (et malheureusement pour le coup), ils ne finissent que très rarement premiers… et l'histoire ne retient que les premiers.

    Ça restera, au vu de l'effectif (sur le papier) et suite à la débacle de l'année dernière, une saison très intéressante pour l'OLB et ses supporters

  3. Hender

    Parce que l'OLB c'est un public de vieux ou ils commencent à applaudir quand ya +20pts au compteur…