Orléans vient à bout de la SIG

Mené à 10 minutes du terme, Orléans s’est imposé dans le sillage de Cedrick Banks et confirme sa bonne dynamique.

En creusant l’écart dans le dernier quart-temps, Orléans a réussi à éloigner la SIG, – qui a multiplié les pertes de balle – et a empoché son premier succès à domicile (73-66), le 2e de rang…et de la saison.

La dernière fois qu’elle s’est déplacée à Orléans, en janvier dernier, la SIG y avait reçu une cuisante correction, s’inclinant 96-39 avec un 2e quart historique durant lequel la formation alsacienne avait encaissé un 37-0. C’est donc avec une revanche à prendre mais plus encore avec l’envie d’engranger une première victoire à l’extérieur que le club alsacien se rendait dans le Loiret. De leur côté, les Orléanais, après avoir mal débuté la saison (deux défaites), espéraient empocher un deuxième succès après celui rapporté du Mans.

La rencontre débute sur un tempo rapide, Marco Pellin imprime le rythme pour l’Entente orléanaise et ouvre le score. Le petit meneur est chaud bouillant et distribue les caviars à Cédric Banks et Amara Sy tandis que Strasbourg a du mal à tenir la distance (10-3). Mais Kevin Anderson et Ricardo Greer remettent les Strasbourgeois sur de bons rails. Pellin continue d’insuffler une bonne dynamique à son équipe et à faire vivre le ballon. Strasbourg manque d’agressivité et perd des balles : heureusement que Justin Harper et Lavoy Allen parviennent à trouver des solutions en attaque (23-18, 10e’).

La SIG semble enfin avoir trouvé son rythme et, par Greer, Oliver et Allen, inflige un 10-0 aux Orléanais (12-0 à cheval sur les deux quarts) soudain en panne de tir. Durant 6’50 (8’20 sur les deux quarts), les hommes de Philippe Hervé sont incapables de trouver la mire s’en remettant à des tirs de loin. Mais en vain. Enfin Pellin, encore et toujours lui (6 points, 10 passes décisives, 3 rebonds), redébloque enfin le compteur (25-28). Green, Monds et Banks embrayent le pas. La SIG perd le fil et laisse son adversaire revenir au score. A la mi-temps, les deux formations sont au coude à coude (33-35, 20e’).

Dans le 3e quart, Strasbourg et Orléans vont continuer leur mano a mano. Plombés par les pertes de balles (18 en tout), la SIG Strasbourg ne parvient pas à tirer le bénéfice d’une cohérence défensive (42-40, 22e’). L’OLB continue de s’appuyer sur des pick’n’roll, les Alsaciens n’arrivant pas à trouver des solutions. Comme lors de ses trois premiers matches, Kevin Anderson fait montre d’adresse au tir (18 points, 4 sur 7 à 3 pts) et les deux équipes se tiennent dans un mouchoir de poche à la fin de l’avant dernière période (52-55).

C’est dans le dernier quart qu’Orléans va réussir à se débarrasser de l’escouade alsacienne trop maladroite pour espérer faire basculer la rencontre à son avantage. Banks en réussite (16 points, 4 sur 9 à 3 pts), Green et Monds punissent leurs adversaires d’un 10-3. Philippe Hervé incite ses joueurs à prendre des tirs, même en mauvaise position, et à s’offrir une seconde chance en prenant les rebonds. L’écart se creuse irrémédiablement, Strasbourg s’incline mais loin de la punition de l’an passé. L’Entente orléanaise tient là son premier succès sur son parquet. Strasbourg encaisse une deuxième défaite à l’extérieur. La SIG aurait-elle du mal à s’imposer loin de ses bases ?

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. eddie money

    ouff une première victoire à domicile et un Marco Pellin retrouvé avec 10 assists et 5 interceptions !!! MVP du match pour Jacques Monclar ça fait plaisir : )

  2. Johan

    Pour information, l'Entente Orléanaise n'existe plus depuis un bon moment maintenant…

    Un très bon Marco Pellin sinon !

  3. B-JAX

    Je serais curieux sz voir la stat +/- de Marco si elle existe sur ce match. Il a été monstrueux, e dès qu'il n'était plus sur le parquet, la SIG revenait dans le match.

    Une bonne victoire qui fait plaisir avec une défense collective de feu en 4è QT et une vraie solidarité dans l'équipe. Ca change de l'année passée …….

    Allez l'OLB !!! Il faut enchainer.

  4. Simon

    Effectivement, depuis la saison 2010-2011, c'est Orléans Loiret Basket (OLB)…