Panagiotis Giannakis : « J’espère que chaque match sera dur pour nous »

Pour l’entraineur du CSP, rien ne vaut la difficulté pour façonner le visage 2012-2013 de l’équipe.

Sur son bilan du match

« C’était un match comme je l’attendais.  On savait que Nanterre était une équipe qui aimait jouer dur à domicile donc on savait qu’il fallait s’attendre à une dure soirée. J’avais dit à mon équipe que la clef pour bien démarrer la saison serait la défense. Mais sur les six, huit premières minutes de la rencontre on n’a pas été concentré et Nanterre a eu des paniers faciles. A la toute fin on a réussi à vraiment jouer dur en défense mais on a laissé Corosine marqué trop paniers. Nanterre a eu aussi des lancers-francs mais ça fait parti du match. On a su toutefois rester concentré et je pense que ce match peut être une bonne leçon pour le futur, pour construire le caractère de l’équipe.

Là on a des joueurs étrangers qui ont besoin de beaucoup travailler afin de s’adapter au basket français. Et je pense que cette victoire va nous donner un peu de temps pour continuer à travailler ».

 

Sur l’intérêt de gagner dans la difficulté

« J’espère que chaque match sera dur pour nous parce qu’il faut changer la philosophie de l’équipe, casser les habitudes. Les joueurs travaillent très durs, les nouveaux arrivants aussi. Et pour ça on a besoin du soutien de nos supporters, et cela aussi pour nos jeunes joueurs. Il y’a pas mal de joueurs français dans l’équipe qui jouaient peut-être seulement dix minutes en Pro B l’an dernier et maintenant on leur demande de jouer plus. Mais je crois en eux et je sais qu’ils vont progresser ».

 

Sur la confrontation de son idée de la Pro A avec la réalité

« Je sais que le public français aime beaucoup le basket, qu’il allait venir en masse dans les salles. Après je savais que le jeu était très rapide, très enlevé et c’est pour ça que cela plait au public. Je veux que mon équipe apprenne à courir aussi vite que possible ».

 

Sur la question des leaders dans l’équipe (avec l’exemple de Joseph Gomis)

« Il a de l’expérience, il a joué en Euroleague et ça c’est bon pour les jeunes joueurs afin qu’ils apprennent ce qu’il faut faire pour atteindre le plus haut niveau européen. Mais on a aussi d’autres joueurs français avec beaucoup de talent. Mais ils ont aussi à apprendre sur le basket professionnel, sur le genre de match comme ce soir (hier) où il y’a beaucoup de pression. Peut-être qu’il y’aura des hauts et des bas durant la saison alors j’espère qu’il y’aura de la patience de la part des fans pour tous les joueurs de l’équipe ».

 

Sur les attentes liées au retour du club en Pro A

« Avant de revenir, je me suis remémoré les moments passés à Beaublanc. Je sais que là-bas les gens adorent leur équipe. J’espère que cet amour ne deviendra pas une pression pour l’équipe mais plutôt un grand soutien. Et je leur demande aussi d’être les assistants de l’équipe ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.