Panagiotis Giannakis : « chaque chose en son temps »

Le tacticien hellène est revenu sur son arrivée au CSP Limoges et sur ses attentes pour la saison à venir.

Arrivé cet été, à la surprise générale, dans le Limousin, Panagiotis Giannakis a repris du service après deux années loin des parquets. Coach de l’équipe grecque championne d’Europe en 2005, « le Dragon » avait par la suite pris les rênes d’un Olympiacos, qu’il a mené par deux fois en finale de l’Euroleague. A l’occasion d’un interview avec Yann Ohnona du journal L’Equipe, l’ancien meneur international a expliqué comment Fred Forte avait réussi à le convaincre.

« Il m’a écrit un mail il y a trois mois avec comme objet :  »I Have A Dream ». Il m’a dit qu’il voulait changer la manière de penser du club, une nouvelle manière d’envisager le basket. Au début, on se parlait tous les dix jours. Après, c’était chaque semaine, et finalement tous les trois jours. Il m’a convaincu. »

Habitué à driver de grosses cylindrées, Giannakis se retrouve désormais avec un groupe restreint. Une situation qu’il n’avait connu qu’au début de sa carrière d’entraîneur, avec Maroussi, qu’il avait pourtant conduit sur le podium du championnat grec. Conscient des difficultés à venir, il avoue s’être inscrit sur le long terme avec le club multiple champion de France.

 » Nous voulons construire une équipe, mais aussi un caractère qui nous donnera de plus en plus d’options dans le jeu. Nous allons y aller pas à pas. Il y aura des hauts et des bas, c’est sûr. Je serai patient. Mais si nous gardons en tête où nous voulons aller, quel que soit le résultat, nous serons satisfaits (…). Les joueurs veulent progresser, c’est ça le plus important. Pour le reste, chaque chose en son temps. »

Retrouvez l’intégralité de l’entretien sur L’Equipe.fr.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.