Pape Amagou raccroche

Le combo-guard Pape Amagou a décidé de mettre un terme à sa carrière sportive.

Cette saison, Pape Amagou (33 ans, 1m85) aura vécu une saison quasiment blanche avec Le Mans, en raison d’une hernie discale. Aussi l’homme aux 516 matches dans l’élite a chois de dire stop, comme il l’explique dans un long post facebook.

« Après 16 saisons professionnelles j’ai décidé de mettre un terme à ma carrière de sportif de haut niveau. Une page se tourne et un nouveau chapitre porteur d’espoirs et de nouvelles promesses s’ouvre devant moi. Pour autant, je n’oublie pas tout ce que ce sport que j’aime profondément m’a apporté : les rencontres, les valeurs, les succès, les échecs, la ferveur, les amitiés sincères, une vie intense pleine de voyages et la chance inestimable de vivre de ma passion. Propulsé à l’âge de 17 ans dans le monde pro par mon club formateur du Mans, je sors, 16 ans plus tard, fier du chemin parcouru. J’aurais aimé terminer ma carrière en étant actif sur le terrain, néanmoins j’ai le sentiment d’avoir bouclé la boucle avec ce dernier titre de champion de France 14 ans après mon premier titre professionnel. Au moment de quitter les parquets, je souhaite remercier du fond du cœur tous les acteurs qui ont rendu cette merveilleuse aventure possible : mes coachs, tous sans exception car tous m’ont permis de progresser, les dirigeants et les salariés des 5 clubs qui m’ont accueilli, mes coéquipiers, les arbitres, mes valeureux adversaires, mes agents qui m’ont conseillé, sans oublier les bénévoles au grand cœur sans lesquels le basket professionnel n’existerait pas, les supporters passionnés, et enfin ma famille, sans laquelle tout cela n’aurait pas eu de sens. Je vous dis à tous un grand merci et à très bientôt au bord d’un terrain ».

Sur le plan du palmarès, Pape Amagou c’est deux Coupes de France, une Semaine des As, quatre titres de champion de France, et une place de finaliste du championnat d’Afrique. Désormais, cette figure très appréciée du basket français va pouvoir se consacrer à sa nouvelle vie.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.