Paris chute durement, Dijon déjà très dangereux, Batum à l’affut

Retour sur la première journée du Tournoi Alfortville.

A l’affiche de la première journée du Tournoi international d’Alfortville, deux rencontre Paris Levallois-BC Kiev et Dijon-Le Havre. Petit récap pour les retardataires.

82-65 : la sanction peut paraitre sévère mais les Parisiens n’ont pourtant pas démérité et n’ont jamais « lâché » le match. L’écart s’est surtout creusé grâce à l’euphorie des Ukrainiens à 3 pts. A partir du deuxième quart-temps, les joueurs de Kiev se sont en effet mis à bombarder avec une régularité métronomique derrière l’arc, profitant d’un manque de réactivité au niveau des aides défensives des Parisiens.

Pas toujours bien placés défensivement (« On se fait trop baiser sur les pick-and-roll », dixit l’un d’entre eux), les Parisiens ont également souffert d’un manque de réussite au tir. Mais malgré ces quelques points négatifs, qui prouvent que l’équipe n’est pas encore totalement prête, des motifs de satisfaction se dégagent du match. Et le premier d’entre eux est sans aucun doute l’apport offensif d’Eric Chatfield. Avec 21 pts, l’arrière US termine une nouvelle fois meilleur marqueur de son équipe. Quant à l’ailier David Noel, s’il n’a pas encore retrouvé son niveau roannais, ce dernier est apparu plus affuté physiquement mais la route est encore longue.

Avec l’aide de leaders tels que Vincent Masingue et Philippe Da Silva, « motivateurs » hors-paires, David Noel devrait y parvenir. Et pourquoi pas dès ce soir face à Hyères-Toulon (20h20) ?

………………………………………………………………………………………………………………………………

L’avis de Nicolas Batum sur le Paris-Levallois et les raisons de sa présence au Tournoi d’Alfortville :

« Paris, ils ont une équipe vraiment très physique. Ils ont des joueurs qui tournent bien. Ils ont signé un bon meneur de Pro B qui est un bon gestionnaire sur le terrain. En fait, je suis aussi venu ici pour scouter un peu. Je suis venu pour bien regarder surtout qu’on joue Dijon après pour la première journée de championnat donc je voulais les observer un peu. Et puis c’est sympa également de venir ici et de retrouver certains potes, certains amis. »

………………………………………………………………………………………………………………………………

La deuxième affiche, le Dijon-Le Havre (70-61), s’est révélée être un match plutôt plaisant à suivre avec de belles séquences offensives. Côté havrais, les recrues Boddicker et Wise se sont bien mises en valeur avec pour le premier une grosse présence au poste bas et un bon scoring pour le second. Très rapide et plein de culot, Nic Wise sera à coup sûr un point fort du STB dans l’opération maintien, voir plus tant ces Havrais, s’ils gèrent mieux leurs secondes périodes, pourront en embêter plus d’un.

Pour Dijon, l’impression demeure que l’équipe sera plus dangereuse que son statut de promu ne le laisse entendre. Si la première mi-temps a été parfois hasardeuse, avec également des difficultés à trouver ses tirs, la JDA a tiré sa force de sa défense, un bon répondant hier soir face à la vista des Havrais qui a baissé au fur et à mesure que les Dijonnais prenaient le match à leur compte. Dès aujourd’hui, les Dijonnais reviendront en scelle pour une rencontre face aux Belges de Mons-Hainault.

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Jah

    par contre, Kiev, c'est pas des Russes…