Limoges touche le fond au Paris Levallois

Le Paris Levallois a infligé une véritable correction au Limoges CSP (92-66).

« Même si vous ne le méritez pas, nous on est là ». Cette phrase sévère et sans appel c’est le refrain que les supporters du Limoges CSP présents à Marcel Cerdan ont entonné à la fin du troisième quart-temps (ils finiront même par quitter le match avant la fin, dépités par le spectacle offert par leur équipe).

Peut-on le leur reprocher ? La réponse est simple : non. Face au Paris Levallois, le champion de France en titre a vécu un vrai cauchemar et cela dès les premières minutes face à l’avalanche de tirs primés de son adversaire (6/9 dans le premier quart-temps). Il a fallu attendre quinze minutes pour voir un CSP plus convaincant. Pape Amagou et Jamar Smith ont apporté un peu de scoring (9 points et 12 points sur la première mi-temps, 48-40).

Mais dès le troisième quart-temps le CSP a de nouveau craqué. Des pertes de balle à foison, une défense aux abonnées absentes, des leaders au fond de trou… rien n’a fonctionné ou alors si peu. Le Paris Levallois de Mike Green et Blake Schilb n’a pas eu à forcer son talent. Pape Amagou, qui fêtait vendredi son anniversaire, a bien tenté de provoquer, d’apporter sa combativité mais l’arrière était bien trop esseulé pour espérer tenter un improbable retour.

Si le PL a idéalement préparé son huitième de finale face au PGE Turow, le Limoges CSP, lui, ne va pas s’épargner une crise ni quelques remontrances présidentielles. .

Crédit photo : Karen Mandau/Paris Levallois

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.