Paris Levallois à la recherche de patrons

Face à Strasbourg, le Paris Levallois a joué une bouille de basket, la faute notamment à un manque de leaders.

« A la mi-temps j’ai eu l’impression d’assister à un match de garçons contre des filles ». Ces mots ce sont ceux de l’entraineur du Paris Levallois Gregor Beugnot. Il faut dire qu’encore une fois ses joueurs ont lâché, pas physiquement mais mentalement. Comment expliquer sinon que l’équipe ait encaissé 57 points en l’espace de seulement vingt minutes ? « Ils ont été presque comme des abeilles qui arrivaient sur un pot de miel dès que la balle était en situation d’aller dans le panier » déclarera le technicien.  « On démissionne dans les têtes rapidement et on a vu ce que ça a donné pendant deux quart-temps. Vous essayez de secouer le cocotier à la mi-temps mais hélas ça n’est pas la première fois que ça se passe. Est-ce que l’on peut ou est-ce-qu’on ne veut pas ? C’est le gros problème aujourd’hui ».

Pour pouvoir, il faudrait d’abord que Gregor Beugnot puisse s’appuyer sur « un noyau dur » mais celui-ci n’existe pas, du moins à l’instant T. Blake aurait pourrait, devrait être en être car l’équipe 2014/2015 est en principe la sienne. Sauf que depuis le début de la saison l’ailier n’est que l’ombre du joueur si flamboyant de l’époque chalonnaise. Mais « Blake the blade » n’est évidemment pas le seul à incrimer. Il faudra toutefois que lui et ses coéquipiers haussent leur niveau de jeu d’abord mardi en Eurocup avec la réception du Besiktas Istanbul puis samedi en déplacement en championnat à Cholet. « Aujourd’hui le changement de joueur n’a jamais été évoqué. Je verrais en fonction du match de Cholet. J’ai déjà pas mal d’avis. Mais ma préoccupation aujourd’hui c’est de trouver en interne avec l’effectif que l’on a les possibilités » explique Gregor Beugnot qui ne se préoccupe pas de son avenir personnel. « Si jamais la tendance était que je parte ça ne me gênerait pas. Ce n’est pas quelque chose qui me perturbe dans mon travail ».

La semaine risque donc d’être longue au Paris Levallois…

Crédit photo : Mercieca

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.