Paris Levallois corrigé par Monaco

Sans solutions et complément débordé par les shooteurs adverses, le Paris Levallois s’est logiquement incliné face à Monaco (94 à 67).

Le Paris Levallois savait que la réception de Monaco n’aurait rien d’une partie de plaisir mais peut-être pas à ce point-là. Pourtant les joueurs de Frédéric Fauthoux avaient bien démarré. Idéalement lancés par Vincent Poirier (6 points en 7mins), les Franciliens ont su trouver les solutions pour empêcher Monaco de développer son jeu. Hormis Adrian Uter, le promu a peu apporté de danger durant le premier quart-temps (19-15). Mais le réveil monégasque n’a pas manqué de se produire. Quand Yakuba Ouattara et Aaron Cel ont commencé à trouver la mire, ils ont emporté toute leur équipe avec eux. Auteur d’un quart-temps de rêve (12/13 au tir), ils ont enfoncé le Paris Levallois qui, lui, a vu son collectif de déliter progressivement entre pertes de balle et shoots bien trop compliqués (29-48 à la 20e).

Au retour des vestiaires Maleye Ndoye et Anthony Roberson ont apporté un peu de points mais de l’autre côté du terrain les efforts n’ont pas été au rendez-vous. Résultat : cela a permis à Jamal Shuler de faire son show et creuser encore et encore l’écart (50-72 à la 30e). La messe étant déjà dite on a eu l’impression que les dix dernières minutes n’ont ressemblé qu’à un concours de shoot dont le but était de réduire au maximum l’écart. Mais lancer Monaco sur cette voie-là n’a pas été l’idée du siècle vu la forme d’un Shuler (20 points) ou d’un Cel (19 points).

La défaite du Paris Levallois face à Monaco est donc on ne peut plus logique avec d’un côté une équipe efficace et bien organisée et de l’autre une formation bien trop brouillone pour donner le change.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.