Paris Levallois-Nancy : un choc avant les AS

Toujours invaincu à domicile, le PL tentera de le rester ce vendredi face à Nancy.

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ? C’est en tout cas la célèbre maxime que tentera de faire mentir le PL. Les Franciliens devront en effet se passer des services de Lamont Hamilton touché à l’épaule. Résultat : Giovan Oniangue aura sa carte à jouer Vincent Masingue devrait être davantage sollicité. Face à son ancien club, on peut imaginer que Bang Bang, et ses talents d’ostéopathes, seront précieux pour limiter la nuisance d’un Akin Akingbala  (13,7 points et 7,8 rebonds de moyenne). Ce test servira également à acquérir le plein de confiance avant de participer aux AS après une sortie laborieuse face au HTV la semaine dernière. Avec le duo Jawad Williams (31 points face au HTV) et un Eric Chatfield inspiré (16 points lors de sa dernière sortie), le PL possède en tout cas un duo d’artificiers de premier ordre.

Car le SLUC débarquera à Marcel Cerdan avec la ferme intention de ne pas lâcher un concurrent à égalité de point au classement. Mais surtout les Nancéiens cherchent à se rassurer sur leur jeu avant de prendre la direction de Roanne et des AS. Lors de leur défaite face à l’ASVEL, les hommes de Jean-Luc Monschau ont manqué de munitions offensives, notamment en ce qui concernait l’apport du banc. Loin de son assurance du début de saison, Nancy est actuellement en train de manger son pain noir. Dans Le Républicain Lorrain, Adrien Moerman a donc sonné la mobilisation en déclarant « on n’a pas le choix, il faut gagner à Paris ». Face à leur ancien club, John Linehan et Victor Samnick, eux, ne manqueront pas de motivation. Mais rééditer la leçon infligée lors du match aller (victoire 82-64 avec Nicolas Batum) ne sera pas chose aisée.

Tags : , , , , , , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. AND11

    On voit les limites du PL… Faire un saison complète sans banc c'est difficile…

    Masingue va passer de 10 à 30 minutes ça fait plaisir.