Paris Levallois tranquille face au Havre

A domicile, le Paris Levallois s’est imposé sans trop d’encombres face au STB Le Havre 89 à 76.

Hugo-Invernizzi« Le score a été relativement flatteur  pour nous parce que Le Havre a quand même été à 59% de réussite »  a dit après match Greg Beugnot, le coach du Paris Levallois. Il est vrai que ses joueurs sont tombés sur une équipe normande accrocheuse notamment durant le premier quart-temps que cette dernière avait démarré tambours battants (26-25) portée par une adresse diabolique à trois points. Mais si Le Havre est actuellement parmi les derniers de la classe ça n’est pas pour rien. 25 pertes de balle au total c’est évidemment significatif et beaucoup trop pour lutter contre une équipe du PL bien en place et qui a su exploiter les moindres failles de son adversaire. « On a utilisé beaucoup de situations qui les gênaient, notamment sur le poste bas. On a envoyé systématiquement nos deux, nos trois et nos cinq » a expliqué le coach francilien. Si Aloysius Anagonye a été relativement transparent (deux rebonds et six minutes), ses coéquipiers Louis Labeyrie (10 points et 5 rebonds) et surtout Elton Brown (14 points et 2 rebonds) ont constamment pilonné la défense adverse, Graham Brown se retrouvant quant à lui vite pénalisé par les fautes et Fabien Paschal étant lui trop juste dans l’opposition proposée.
Au retour des vestiaires et alors qu’il y avait 52 à 38 contre eux, les Havrais ont tenté un retour avec un William Hatcher présent au scoring (16 points mais sans pour autant avoir une influence sur le jeu) sauf que le Paris Levallois n’a jamais vacillé en trouvant toujours les solutions idoines en attaque avec un duo N’Doye/Oniangue adroit à l’extérieur (29 points pour les deux). Dans le même temps, le STB a balbutié son basket au grand dam du coach Eric Bartéchéky. « On essaye pleins de trucs et les mecs ne sont pas dans le coup. On essaye de pianoter un peu pour trouver un cinq qui fonctionne offensivement et défensivement. Mais ce qui me surprend ce sont des pertes de balle et des erreurs que l’on n’est pas sensé commettre« . Parmi les nouveautés, Nick Minnerath a livré une partie correcte avec 13 points en 19 minutes. Pas sûr que l’arrivée probable de Rashad Anderson, une affaire « en cours » dixit Bartéchéky, ne suffise à redresser la barre côté normand.
A contrario tout va pour le mieux pour le PL dont les soucis d’avant-saison semblent désormais bien derrière. Les Franciliens vont d’ailleurs récupérer Daniel Ewing pour le derby face à Nanterre la semaine prochaine, une bonne nouvelle pour le groupe et notamment pour Andrew Albicy très sollicité à la mène depuis l’absence involontaire de son coéquipier.

Crédit photo : KREINE Photodesign

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. John

    13 points en 1 minute? Il a fait très fort le Nick!!! ^^

    A part ça, un Albicy qui sort un DD sympa avec ses 12 passes décisives. Si il va loin en play-offs, et si il maintient ce niveau il pourrait bien avoir une chance en EDF surtout si TP déclaré forfait et que Westermann ne soit pas complètement retabli.