Parker « Il faut que l’on soit fier »

Bien défendu par les extérieurs grecs, Tony Parker a finalement réussi à trouver son rythme dans le dernier quart-temps.

« L’objectif est rempli. Mais maintenait, il faut faire plus. C’est toujours compliqué de jouer les Grecs. On le savait mais ils nous sont rentrés dedans dès le début du match.  On était un peu crispés car on n’avait envie de bien faire. Nando fait une belle entrée. On a mieux défendu en deuxième mi-temps.

On a pas douté mais on s’est dit qu’ils sont forts ces Grecs avec leur faux rythme. Ils ont réussi à nous endormir. On le savait et ils ont quand même réussi à nous la faire.

Mais c’est ce qui est bien avec cette équipe : on ne fait pas notre meilleur match ce soir et on arrive à gagner comme face à la Turquie. C’est une bonne victoire. Ce sera moins haché face aux Russes ou aux Serbes. Mais on a la victoire. Il faut que l’on soit fier. Les années précédentes, on aurait pas gagné ces matches. On n’a pas paniqué et on a su mettre les shoots importants.

Steed m’a réveillé au début du troisième quart-temps. Il m’a mis une petite rouste : t’as pas travaillé dix ans pour faire un match comme ça. Ça m’a réveillé.

J’essayais d’attendre mon tour au 3e  quart. Mais ça ne venait pas. Au quatrième quart-temps, j’ai réussi à mettre mes tirs importants.

C’est un mystère la Grèce. On s’est préparé. On s’est dit si on fait pas un mauvais début de match, c’est possible. Et finalement, on nous la fait encore. Cette victoire va nous donner beaucoup de confiance car on avait perdu les deux derniers quarts de finale. Ça met obligatoirement de la pression. On n’a pas su lâcher les chevaux en première mi-temps. Ça fait du bien de battre les Grecs. C’est une petite revanche. C’était un peu notre bête noire avec son jeu atypique. C’est un très bonne victoire. »

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.