Pas de crise à l’ASVEL pour Georgi Joseph

Pour Georgi Joseph, le mauvais début de saison de l’ASVEL ne veut pas dire que le club villeurbannais est touché par une crise.

Georgi-Joseph-largeAvec le Paris Levallois, les Sharks d’Antibes et l’Elan Chalon, l’ASVEL fait parti des clubs à ne pas s’être encore imposés après deux journées de championnat. Strasbourg puis Pau Lacq Orthez ont en effet pris successivement le meilleur sur le demi-finaliste en titre des derniers playoffs de Pro A. Aussi entre une préparation tronquée avec les arrivées tardives de certains joueurs (Chris Wright et Travis Leslie) et les pépins physiques les explications quant à ce démarrage plus que moyen sont nombreuses. Cependant le pivot Georgi Joseph refuse tout alarmisme.

 » Il faut arrêter de regarder derrière, et aller de l’avant ! On n’est jamais content de perdre, évidemment, ça fout les boules même. Mais maintenant, on s’est parlé, on a eu une discussion constructive, et on va se reposer sur nos forces, sur nos atouts ! » (Site ASVEL).

Contre ULM Ratiopharm en Eurocup, le club villeurbannais avait laissé entrapercevoir du mieux notamment dans la circulation du ballon et une meilleur utilisation des atouts intérieurs. Cependant les progrès ne pourront être validés que par une victoire lundi contre Orléans, un club que connaissent bien plusieurs éléments de l’équipe, Georgi Joseph en tête.Et pour cela il faudra davantage de réussite au tir notamment à trois points car l’ASVEL ne tourne qu’à 24% de réussite sur les deux premiers matchs.

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.