ALL STAR GAME

Pascal Donnadieu : « Beaucoup de confiance entre nous »

Sur une série de six victoires consécutives, la JSF Nanterre peut rêver encore aux play-offs. Pour son entraineur, tout est une question de confiance collective.

Sur le calendrier et la question du rythme

« Je pense qu’on a fait l’effort de décaler le match de Strasbourg. Si vous vous rappelez bien avant la Semaine des AS on a joué Hyères-Toulon. On a gagné de 40 ici. Après il y’a eu une trêve. Après on nous a décalé le match de Strasbourg et on est allé gagner au Havre. Et après on a encore eu une trêve ce qui est très délicat de savoir ce qu’il fallait faire. On a perdu le rythme à l’image de ce qu’on a fait contre Strasbourg. Je pense qu’on la vu ce soir (hier) ; nous si on n’est pas en rythme, on ne peut pas jouer au basket. Après on a été à Nancy qui venait de prendre 30 points au Havre et  qui était remonté comme des pendules. On a loupé le début du match donc on a pris cher.

Et puis après c’est reparti. Cholet c’était juste une mauvaise gestion du money-time. On menait de 14 points à l’issue du troisième quart-temps. On a toujours eu cette faculté quand on s’est retrouvé un peu coincé à faire le match qu’il fallait au moment où on était en difficulté. Quand on était à 2-5, on est allé gagner à Poitiers de 16 pts. On a été extrêmement bon. Quand on a perdu face à Strasbourg en janvier on a gagné deux matchs à domicile, c’était Dijon et Roanne. Quand on était un petit peu moins bien, on est allé gagner au Havre qui était un match super important. Et quand on a eu nos trois défaites un peu traumatisantes, on est allé gagner à Villeurbanne et depuis on n’a plus perdu ».

Sur la force du collectif

« Je pense tout simplement que c’est du au fait que l’on ait un très gros collectif. L’équipe est bien en place et je pense que quand vous comparez le match d’Orléans et le match de ce soir (hier), on ne les gagne pas tout à fait dans le même registre. Les deux joueurs extérieurs qui ont dominé ce soir (hier) sont Marc Judith et Xavier Corosine, et Diante Garrett. La semaine dernière nos trois meilleurs extérieurs c’était Loïc Akono, Mamoutou Diarra et Mykal Riley.ça veut dire qu’il y’a une polyvalence chez nous. Après il faut pianoter pour trouver les bons joueurs le jour J. ce soir (hier), c’est, je pense, ce que l’on a bien fait. On a trouvé les joueurs en forme et ce qu’il fallait faire […] ça c’est une fierté d’avoir trouvé les solutions ; d’avoir mis Stephen en 5, d’avoir bricolé avec Mamoutou en 4 de temps en temps. Il y’a beaucoup de confiance entre nous».

Sur le derby

« Je ne vais pas dire que ça n’a pas une saveur particulière. C’est toujours bien de gagner un match. Mais nous il y’a eu pas mal de victoires que l’on a trouvé avec une saveur particulière. Le jour où on va gagner Villeurbanne chez nous c’est tout un symbole, le jour où on a gagné à Chalon…. Celle-là oui parce que c’est un derby mais on a eu d’autres très bons moments. Je vous avoue que ce soir (hier) compte tenu de l’absence de Johan Passave-Ducteil, qu’ils étaient prévenus et que la semaine dernière contre Cholet ils étaient prêts à faire les efforts, que là le début de match leur a été très favorable, j’ai eu peur que l’on soit en grosse difficulté et que l’on souffre ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.