Pascal Donnadieu : « la victoire du Havre est largement méritée»

Après une défaite dans les grandes largeurs, le coach de la JSF avait du mal à expliquer les raisons d’une telle défaite. Pour Nanterre, la trêve arrive donc à point-nommé.

BasketActu On a senti un manque d’envie ce soir ; c’est aussi votre avis ?

Pascal Donnadieu C’est difficile d’avoir des explications vraiment rationnelles. Ce qui est clair, c’est qu’on est tombé sur une équipe du Havre qui nous a dominée dans beaucoup de secteurs, quasiment dans tous les domaines du jeu. Ça fait un match plein, un match accompli et puis nous on a fait une bouillie de basket des deux côtés du terrain. Et puis souvent quand c’est comme ça, il y’a deux/trois fois où l’on peut considérer que l’on revient, où l’on fait un peu de yoyo sur deux/trois minutes. Mais ça n’est pas suffisant. Ce soir la victoire du Havre est largement méritée.

 

BasketActu Comment expliquez-vous que Nanterre n’est jamais pu complètement renverser la tendance ?

PD Je ne l’explique pas vraiment. C’est difficile…On a une faillite totale de l’équipe, des défaillances individuelles. C’est ce que je leur ai dit dans le vestiaire. Comme d’habitude dans ce genre de situation, un garçon comme Marc Judith a été exemplaire. Quand on voit sa ligne statistique et son implication… Après il est difficile de trouver des relais, à part Marc Judith sur le terrain. Sur certaines prestations individuelles, on voit encore qu’on est en faillite complètement.

 

BasketActu La défaite est encore plus dure face à un concurrent direct pour le maintien…

PD Oui. De toute façon, on savait que c’était un match important. Je sais que Le havre est une équipe de qualité avec des individualités très fortes. Ce soir, on n’a stoppé aucune de leurs
individualités. Ils ont fait preuve d’un gros collectif, d’une belle maitrise. Ça n’est pas faute d’avoir répété aux joueurs que c’était un match important, un match-couperet qui, bien sûr, ne nous condamne pas pour la suite de la saison. La victoire nous aurait permis d’avoir une vraie bouffée d’oxygène mais là on se retrouve dans le ventre mou du championnat des équipes qui peuvent être en péril pour le maintien. C’est difficile parce que là les joueurs partent en vacances. On va rester avec cette défaite dans la tête. Partir avant la trêve avec une prestation comme ça, c’est dommageable. En tout les cas, ce soir on ne méritait rien d’autre que ce qui nous est arrivé.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.