Pascal Donnadieu : « On n’a pas été suffisamment concentré dans le money-time »

S’il n’a pas accablé son équipe, le technicien nanterrien a regretté la mauvaise gestion de la fin de match.

Sur le scénario de la fin de match

« Il y’a d’abord beaucoup de déception surtout quand on a pu être proche de l’emporter dans les derniers instants. Après, et c’est ce que j’ai dit aux joueurs, le contenu collectif n’est pas inintéressant des deux côtés du terrain. Après ce soir (hier) on est trahi par des défaillances individuelles à des postes clés, par une très mauvaise gestion au poste un de certains moments dans le money-time, un apport insuffisant des rotations…. Voilà c’est ce qui nous coute le match ce soir (hier) ».

 

Sur le match de Chris Warren et le money-time

« C’est un garçon qui a un bon tir. Il arrive, il va progresser. Mais à partir du moment où son coach lui demande de rester au large et prendre des tirs extérieurs…. Il faut être respectueux des consignes du coach. Ça n’est pas la peine d’aller s’empaler dans la raquette limougeaude. A chaque fois qu’on a voulu aller forcer les situations un peu comme ça  on a été mis en échec. Il faut que l’on reste concentré sur ce qu’on doit faire, sur notre plan de jeu. Aujourd’hui (hier), on n’a pas été suffisamment concentré dans le money-time ».

 

Sur la répétition des fins de matchs tendus

« C’est le basket çà. Le tout c’est d’être dedans dans les derniers instants et d’être en situation de gagner le match quelque soit le scénario. Là je considère que sur les deux dernières minutes on avait quelque part la main sur le match. Encore une fois ce que je reproche ce n’est pas le dernier tir loupé mais des mauvais choix et un non-respect des consignes ».

 

Sur le potentiel de l’équipe

« J’ai vu une équipe qui était capable de produire des bonnes séquences des deux côtés du terrain, une équipe qui était capable de revenir alors que l’on était à -10, -12. Là-dessus je suis rassuré. Après il va falloir que sur les postes clés on soit un petit peu meilleur parce que l’on ne pourra pas compter à tous les matchs sur un extraterrestre comme Xavier ce soir (hier). Il faut que l’on propose autre chose et que ça ne reste pas que sur le tir à trois points de Xavier ».

 

Sur le match de Joseph Gomis

« Lui il faut lui rendre hommage. 34 ans, aussi bien sur le terrain que dans les attitudes c’est un très fort joueur. C’est un grand monsieur du basket français. Il a été très bon ; McAlarney a mis des tirs importants aussi mais pas plus que Xavier. Ils ont une forte traction arrière, beaucoup de rotations… Pour défendre ils ont de bons guerriers. Au final ils ont fait ce que l’on s’attendait à ce qu’ils fassent ».

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.