Pascal Donnadieu : « Ce qu’a fait Deshaun c’est incroyable et phénoménal »

Outre la belle prestation de Deshaun Thomas, Pascal Donnadieu a également valorisé l’apport jugé essentiel de Marc Judith dans la victoire nanterrienne.

Sur l’analyse du match
« Pour la première fois depuis le début de la saison, j’ai senti un groupe extrêmement fatigué. C’est la première fois où je nous ai senti vraiment en souffrance. Ça s’est concrétisé par des retards, par un manque de lucidité, par des paniers ratés hyper-facilement. j’ai envie de dire que pendant les trois quarts du match on a surtout lutté contre nous-mêmes. Le job du coach quand c’est comme ça c’est à la fois réveiller les joueurs et de faire en sorte qu’ils ne baissent pas complètement la tête.
On avait été beaucoup mieux à l’entame du dernier quart-temps avec des garçons comme Marc Judith qui a été ce soir (hier) très précieux; il a été pour moi l’âme de cette équipe. Lui il nous a permis de ne pas complètement prendre l’eau. il nous a permis de rester en vie. il a eu un rôle très très important dans le leadership, dans sa présence sur le terrain. il a fait un match phénoménal. Physiquement et mentalement c’est lui qui a mené ses troupes ».

Sur l’arbitrage
« Pour moi l’anti-sportive elle y est. Après la faute technique, je n’ai pas envie de faire de langue de bois car ça ne serait pas bien de ma part, je ne sais pas ce qui s’est passé. Les deux fautes technique je ne les ai pas vues. Je ne le dit pas pour me dédouaner. Après j’ai senti que c’était un match tendu. Je n’ai pas trouvé que l’on ait été spécialement avantagé (il y’a eu en tout 20 fautes à 19 pour Nanterre ndlr). Après j’ai été en rogne certaines fois mais comme pouvait l’être Philippe. Après je comprend la frustration d’Orléans. Pour finir sur l’arbitrage on apprend en Euroleague que l’on est considéré comme les petits et de temps en temps on n’est pas épargné. Après ce que Philippe a fait je peux le faire aussi, je l’ai fait l’année dernière. Mais j’essaye de ne pas trop penser à ça, de ne pas perdre de l’énergie surtout dans le money-time ».

Sur Deshaun Thomas
Passave Ducteil Thomas Judith« Ce qu’a fait Deshaun c’est incroyable et phénoménal. Quand ‘est un peu compliqué en attaque il faut trouver le joueur qui peut prendre feu et qui peut faire tout exploser. Maintenant on le connait un petit peu ce garçon-là, c’est un joueur qui est capable de séries extraordinaires et surtout qui est capable de devenir fou quand il est capable d’en mettre un ou deux. C’est exactement ce qui s’est passé. Après on a eu l’intelligence ou la lucidité de le gaver et de lui donner tous les ballons. C’est-à-dire qu’en fin de match il a eu tous les ballons. Et c’est lui qui a du prendre tous les tirs sauf un pour Trent. Ses coéquipiers se sont mis à son service, on a annoncé les systèmes pour lui, on savait que c’était le joueur chaud-brûlant. J’ai envie de vous dire que c’est de la réussite mais ça n’est pas que du hasard car il est capable de ça ».

Sur sa progression
« C’est le seul rookie en France qui réussit, qui s’en sort plus que correctement. Ça démontre ses qualités parce que c’est difficiles pour eux, il y’a beaucoup de choses nouvelles dans le scouting, dans l’apprentissage… Il est encore en phase de découverte. Bien évidemment ça a toujours été un gros finisseur; dans sa fac (Ohio State ndlr) il était le meilleur marqueur, en Summer League il a mis des points. C’est un garçon qui ne doute pas. Il peut rater deux tirs si le troisième il est ouvert il va continuer de le mettre. En plus c’est un garçon très agréable à coacher. Il faut lui laisser beaucoup de libertés mais dans tous les cas il est né en 91; il ne faut pas l’oublier. C’est normal que de temps en temps il fasse quelques erreurs.
C’est le parfait complément de Will Daniels. Notre force c’est aujourd’hui ce duo au poste 4 qui alterne entre la dureté de Will Daniels dans la peinture et puis l’euphorie de Deshaun. Ce sont nos deux meilleurs marqueurs en Euroleague et en plus ils ont une complémentarité qui est intéressante ».

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.