Pascal Donnadieu : « Le Paris Levallois mérite sa victoire »

Pour Pascal Donnadieu, le PL a mérité sa victoire et a fait la différence grâce à son expérience.

Pascal-Donnadieu-ClaireMacel

 

A l’image de ce qu’a montré Nanterre cette saison, l’équipe n’a rien lâché même si au final la défaite est au bout…

Tout d’abord sur la physionomie du match, même si on est revenu très près, Paris Levallois mérite sa victoire. C’est la première chose. Après on a eu le mérite de ne pas renoncer. On a vu ce soir (hier) que le PL c’était des joueurs expérimentés. Nous on est un petit peu tendre par rapport à ce genre d’évênements. Et je l’avais dit tout au long de la semaine ça n’était pas forcément une bonne chose de jouer Paris Levallois qui n’avait plus que cet objectif. Ce soir (hier) on va dire que ce sont certainement la maturité et l’expérience qui ont fait la différence et qui leur ont permis d’aller au bout. Nous on a montré de l’envie, de l’enthousiasme mais pas suffisament de qualité au niveau du basket pour pouvoir les inquiéter réellement.

Est-ce que l’enjeu n’a pas paralysé l’équipe ?

Dans ce genre d’évênements,pour tous les sports co, il y’a souvent une équipe qui oublie de jouer ou qui sont fébriles. Au PL, il y’a des joueurs référencés, expérimentés. J’ai l’impression ce soir (hier) que c’est un peu ce qu’il nous a manqué. Nous le seul joueur qui ait un peu l’habitude de ce genre d’évênement avec son expérience, c’est Stephen Brun. Ce soir (hier) on est déçu mais il faut avant tout se rappeller d’où on vient. Aujourd’hui on est finaliste de la Coupe de France et qualifié en play offs. Et quand je vois ce soir (hier) qu’un club comme le PL n’est pas en play offs, ça veut dire que ce que l’on a fait en saison régulière ça reste une très très grosse performance pour un club comme nous.

Tu parles des play offs; que va être justement le programme de l’équipe dans les jours à venir ?

On va déjà retourner à Nanterre avec nos supporters car ils l’ont bien mérité. Ils ont essayé de nous porter tout au long du match. Il ne faut pas que ça soit quelque chose de trop triste. Je vais laisser aux joueurs 48 heures de repos. Maintenant l’objectif en play offs ça sera de rester ensembe le plus longtemps possible. Espérons que l’on prolonge l’aventure au moins jusque mercredi parce que là ça n’est que du bonheu Justement on a peut être loupé notre chance par trop de crispations donc il ne faut surtout pas en avoir pour ces play offs. Je suis sûre que l’on va tout faire pour jouer les troubles-fêtes.

En fin de conférence de presse, Pascal Donnadieu et Xavier Corosine, le capitaine de la JSF, ont tenu à avoir une pensée pour leur préparateur physique Vincent Dziagwa qui a eu la douleur de perdre son père cette semaine.

 

 

 

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.