ALL STAR GAME

Pascal Donnadieu : « Ça ne sert à rien d’être trop négatif »

Tout en ne manquant pas de saluer le match réalisé par Pau, Pascal Donnadieu n’a pas voulu être trop alarmiste quant à la prestation de Nanterre.

Pascal-Donnadieu-large-ClaireMacelAprès cette lourde défaite, Pascal Donnadieu, l’entraineur de la JSF Nanterre, n’est pas tombé dans le catastrophisme. Tout en ne manquant de soulever le mérite de Pau, le technicien a évoqué la fatigue de son équipe qui doit jouer ce jeudi un match décisif face au Fenerbahce.

Sur l’analyse du match
« Il y’a bien évidemment la fatigue. Justement par rapport à la physionomie du match c’est assez clair. Tant qu’il y’a un peu d’essence dans le moteur, on est en capacité de jouer à peu près correctement ce qui explique notre première mi-temps plutôt correcte. Après je vois bien que les joueurs coincent physiquement. On se retrouve vraiment en difficulté mais il ne faut pas enlever le mérite à l’équipe de Pau qui a fait le match que l’on attendait d’elle avec beaucoup d’agressivité et d’envie. Ça fait plusieurs matchs qu’ils sont vraiment bien en place. Ce soir (hier) ils l’ont démontré. Je pense qu’il ne faut pas être trop sévère avec nous. Là on voit bien que le problème est physique. On est bien atteint physiquement. Je pense qu’en début de saison on a utilisé une telle énergie notamment Euroleague que là on n’arrive pas à jouer sur toute la durée du match.

Quand je dis ça il faut faire la part des choses, à savoir que c’est notre problème à nous. Je ne veux pas que l’analyse du match se réduise à ça. Même si on était arrivé fringant et en forme ça aurait été très compliqué pour nous. Après mon seul regret, et je l’ai dit aux joueurs, c’est que lorsque l’on arrive en situation de fatigue comme ça, je sais que ça n’est pas facile mais il faut rester lucide. Mais là plus on a été fatigué plus on a tenté des trucs difficiles et moins on s’est appuyé sur le collectif. Il aurait fallu que ça soit le contraire.

Après au fil du match Pau a augmenté son agressivité défensive, est venu nous chercher tout terrain, a mis beaucoup de qualité en attaque. La défaite est plus que logique. Ça fait plaisir, même si c’est à notre détriment, de rencontrer une équipe qui joue un basket aussi fluide que ça. C’est pour ça que ce soir ça ne sert à rien d’être trop négatif.

On va essayer contre Fenerbahce de se requinquer tant qu’on peut et puis jouer le coup à fond. Il faut que ça reste une belle fête à Carpentier. Pour notre public, pour tout ce qu’on a montré jusque maintenant, on se doit de tout faire jeudi pour faire un match qui fasse plaisir et qui nous permettre, si on doit sortir, de le faire la tête haute ».

Sur la gestion de la fatigue
« Il n’y a pas de recette miracle. Quand les organismes sont fatigués, on essaye au niveau du kiné, du préparateur physique de se donner les moyens de récupérer. On ne peut pas dire que la charge d’entrainement soit trop importante car on ne peut pas. Mais il y’a beaucoup d’équipes qui connaissent ça, mêmes les grosses équipes dans leur championnat, comme Fenerbahce, perdent des matchs et sont en difficulté. Donc encore une fois c’est normal qu’à nous ça nous arrive; on est quand même moins équipé que les autres équipes. Quand on rencontre des équipes comme Pau ce soir (hier) forcément on se retrouve en difficulté ».

 

Crédit photo : Claire Macel

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.