Pascal Donnadieu : « Çà serait bien que l’on se mette autour d’une table »

Après la défaite face au Mans, le coach nanterrien Pascal Donnadieu a évoqué la question du calendrier.

Contre Le Mans, Nanterre92 est tombé sur une défense de fer qui a bien limité ses shooteurs. Pascal Donnadieu a d’ailleurs souligné le bon coaching de son homologue Eric Bartecheky. Mais le technicien a aussi évoqué la question du calendrier alors que son équipe va devoir partir dès ce matin en Pologne pour aller affronter le Stelmet Gora ce mardi en BCL.

« Ce n’est pas un hasard si Le Mans est la meilleure défense, ça fait partie de leurs forces. On a eu du déchet, moins de réussite sur certains tirs que d’habitude on est capable de mettre. Chaque fois que l’on pouvait revenir on a souvent commis des erreurs par indiscipline, précipitation. On a été logiquement sanctionné.

Je n’ai pas l’habitude de parler de ça mais ce soir (hier) j’étais fortement mécontent par l’arbitrage. Un match d’une telle intensité qui se termine par une faute pour Le Mans dans le dernier quart-temps ça me parait un peu compliqué. J’ai vu certaines litigieuses. Le raisonnement facile c’est de dire que l’on a perdu à cause des arbitres mais je suis mécontent de la façon dont ils ont dirigé le match, notamment le dernier quart-temps.

Sur ce match tout n’est pas à jeter. J’ai vu quinze bonnes minutes de Bathiste Tchouaffé. Je suis content qu’il ait fait un bon match. Lui et Jean-Marc Pansa m’ont donné satisfaction. On n’a pas fait un match extraordinaire mais il faut rester dans la nuance. Il y’a des cycles d’équipe.

Terran (Petteway) c’est mieux mais il a du mal sur la durée du match. Il fait les efforts, je sais qu’il en fait beaucoup mais on sent que c’est fragile. Mon objectif est de lui apporter un peu de stabilité car il a un formidable potentiel. Il faut qu’il arrive à se contrôler et à se maîtriser. Parfois il tombe dans l’impatience.

On a pas été loin de trouver les solutions car c’est avec le deuxième cinq que l’on est repassé devant. Mais ça n’a pas suffi. Quand tu as l’occasion de t’imposer à domicile tu n’es pas dans une gestion de joueurs. J’ai considéré qu’avec des joueurs un peu moins bien il était normal que les autres soient sur le terrain. Eric Bartecheky a fait un grand coaching.

On joue dimanche à 18h30, mardi aussi à 18h30 en Pologne. On est plusieurs à le signaler. Je n’ai pas l’impression que la BCL soit la priorité de grand monde. On avait la possibilité de faire l’Eurocup mais à l’intersaison la LNB nous a dit de surtout faire la BCL, qu’ils avaient besoin qu’on la fasse, que c’était important. Sauf que la BCL n’est pas retransmise sur SFR et on se retrouve souvent à jouer deux matchs à quarante-huit heures d’intervalle. Çà serait bien que l’on se mette autour d’une table et que l’on arrive à discuter. Donnez-nous la possibilité de bien préparer les matchs ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.