Pascal Donnadieu : « Ce n’était pas un Nanterre grand cru »

Dans la victoire face à la JL Bourg, le coach Pascal Donnadieu a aisément concédé que l’on n’avait pas vu le meilleur visage de la JSF Nanterre.

Sans être forcément très brillante, la JSF Nanterre l’a emporté face à la JL Bourg grâce à dix dernières minutes menées à un rythme soutenu (28-12). Ce manque de rythme n’a pas surpris le coach Pascal Donnadieu qui avait accordé plusieurs jours offs à son groupe après la qualification pour le Final Four de l’Eurochallenge.

Un piège évité
« On a réussi à se sortir du piège. Ça n’a pas été notre meilleur match, on a souffert pendant les deux tiers du match. On a fait l’écart à la fin avec des joueurs qui ont apporté alors qu’habituellement ils scorent un petit peu moins. Ce n’était pas un Nanterre grand cru mais on a fait ce qu’il fallait, on a défendu correctement. Il faudra que l’on soit meilleur lors de nos deux déplacements au Mans et à Boulogne ».

L’apport du banc
« On a un petit coup de moins bien sur certains joueurs majeurs. C’est peut-être la différence avec le match du Havre où nos joueurs du banc avaient eu des difficultés à être bons et là ce soir (samedi) à l’image d’ Nzeulie, d’Ekperigin, de Passave-Ducteil… ils ont beaucoup apporté. Riley, Shuler et Weems sont un peu en-dedans. J’ai l’impression que le problème que l’on a souvent avec certains joueurs de cette équipe, c’est que lorsqu’ils pensent que ça va être plutôt abordable, ils ne sont pas hyper-concentrés. Les deux matchs de Brindisi ils étaient hyper-focus, hyper-concentrés. Il faut faire attention dans ce genre de match, on l’a payé contre Le Havre par un manque de rigueur et de concentration ».

Une coupure bienvenue
« On avait pris le risque de leur laisser samedi, dimanche et lundi de off. Je pense que c’était nécessaire. On l’avait vu avec Vincent (Dziagwa) le préparateur physique ; il m’avait dit que ce soir (samedi) il y’aurait un manque de rythme. Ça a été le cas mais il faut aussi ménager les organismes, de faire en sorte qu’ils gagnent un peu de fraicheur car après on ne va plus arrêter avec le Final Four de l’Eurochallenge, avec le match de Nancy qui sera décalé. Tout va être compliqué alors si on devait couper c’était maintenant ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.