Pascal Donnadieu : « Ce que fait Heiko Schaffartzik c’est surhumain »

Après la victoire face à Oostende, l’entraîneur nanterrien Pascal Donnadieu est revenu sur les performances d’Heiko Schaffartzik.

Avec 33 minutes (pour 11 points et 3 passes décisives), Heiko Schaffartzik n’ a pas ménagé ses efforts face à Oostende. A cause d’un poste un en difficulté, le combo-guard allemand est obligé de se décaler plus que prévu à la mène et ce sans démérité. Son coach Pascal Donnadieu a d’ailleurs souligné son professionnalisme. Sur cette rencontre, le technicien a aussi apprécié le courage de ses joueurs qui ont su enchaîner, et tenir, moins de quarante-huit heures après la bataille face à Strasbourg en championnat.

« C’était très compliqué de jouer moins de 48 heures après la débauche d’énergie face à Strasbourg. En première mi-temps, on était en retard sur tout, on était juste en réaction. On subissait trop à l’image des fautes que l’on a fait. J’ai essayé de recadrer à la mi-temps, de leur dire de mettre de l’énergie. J’ai apprécié qu’ils en mettent dans le troisième quart-temps. On a bien vu qu’on a fini cramé et il n’aurait pas fallu qu’il konaté passave ducteily’ait cinq minutes de plus. On a fait ce qu’il fallait avec un peu de chance mais la réussite ça se provoque. Coup de chapeau aux joueurs car sur les deux matchs on a été puiser dans nos ressources mentales.

J’avais eu le sentiment que face à Strasbourg il s’était passé quelque chose. Là je sens un bloc équipe. On a fait beaucoup d’erreurs, on n’a pas eu de lucidité dans certaines situations. On a eu le mérite d’aller chercher cette énergie; j’ai beaucoup aimé l’activité défensive que l’on a déployé. C’est à travers cette énergie que l’on a réussi à prendre un petit matelas sur lequel on a essayé de capitaliser jusque la fin.

Heiko (Schaffartzik) ça fait cinq matchs qu’il joue plus de trente, trente-cinq minutes voir plus contre Strasbourg et ça fait cinq matchs qu’il est énorme. Avec lui on a vécu une relation extraordinaire l’année dernière, il nous a fait rêver à travers son jeu et sa personnalité. Là je ne sais pas combien de temps il va tenir à ce rythme mais ce qu’il fait c’est surhumain. Il a tellement d’abnégation et de professionnalisme que je suis obligé de lui rendre hommage par rapport à ce qu’il propose. Jamal Shuler n’est pas arrivé en super condition, même lui me l’a dit, avec des blessures l’année dernière donc il faut qu’il retrouve du rythme, de la confiance. Je le vois s’éclater depuis quelques matchs et c’est ce que je veux. Lahaou Konaté dans une configuration d’équipe, c’est un joueur absolument indispensable. C’est un joueur qui nous fait gagner des matchs. Un joueur comme Terran Petteway il a beaucoup de talent mais il fait aussi beaucoup d’efforts pour s’intégrer. J’ai beaucoup aimé son match de ce soir (hier). Après son passage difficile avec des fautes il s’est mis au service de l’équipe. Ce sont des signaux qui me font dire que depuis 48 heures l’équipe va dans le bon sens ».

Crédit photo : Ann-Dee Lamour (une  ) / F.Blaise

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.