Pascal Donnadieu : « Ce qui m’intéresse c’est la régularité »

Qualifié à « 90% » pour la Leaders Cup, le coach nanterrien Pascal Donnadieu se satisfait surtout de la régularité du club, saison après saison.

Si l’Asvel arrivait en leader du championnat avec son étiquette de leader, Nanterre92 avait pour lui sa solidité à domicile. Après avoir beaucoup souffert, les Franciliens ont réussi à préserver cette solidité qui est à leur depuis le début de saison. Ce succès leur permet ainsi de faire un très grands pas vers la Leaders Cup. Mais ce qui intéresse le plus le coach Pascal Donnadieu, c’est la régularité, saison après saison.

« En première mi-temps, on subissait trop. Il fallait mettre un surplus d’agressivité, et d’intensité en défense. On l’a fait très très bien en deuxième mi-temps. La symbolique c’est que l’on n’encaisse que vingt-neuf points pendant cette période. on les a contraint à perdre les balles, on a rendu les choses difficiles. On a été dominé pendant les deux-tiers du match, mais notre gros mérite a été de ne rien lâcher et de rester au contact pour espérer faire ce que l’on a réussi à faire lors des dernières minutes. Il y a une qualité de constance, de rotation qui est assez exceptionnelle chez cette équipe de l’Asvel. Çà rehausse encore plus l’exploit de ce soir (hier).

Pour moi, la priorité c’est d’engranger une victoire supplémentaire, dans l’optique de la fin de saison. Après, la Leaders Cup pour des équipes comme nous c’est compliqué. C’est très exigeant. Par contre ce qui me réjouit c’est d’enchaîner une sixième participation consécutive; on ne l’est pas encore mathématiquement mais c’est très bien engagé. Ce qui m’intéresse c’est la régularité. C’est une grande fierté d’être toujours là.

Il y a des joueurs qui ont fait le sale boulot. Çà ne s’est peut être pas trop vu, mais un garçon comme Haukur Palsson avec ses deux lancers-froids avec sang-froid, mais vous me direz c’est normal pour un nordique, a été très important. Il a pris dix rebonds défensifs, et c’est un domaine où on était en difficulté. Gagner la bataille du rebond a été un élément important. La deuxième chose, Treadwell, avec son manque de taille, a été vaillant et opportuniste.. Il a été bien servi par ses coéquipiers ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.