Pascal Donnadieu : « C’est aussi la victoire d’un staff »

Au-delà de la belle performance de son meneur TJ Campbell, Pascal Donnadieu a souhaité mettre en avant l’importance d’avoir un staff élargi.

C’était son premier match à domicile en Pro A. Face à l’ASVEL TJ Campbell ne s’est pas raté, loin de là. Avec 17 points, il a tout simplement terminé meilleur marqueur de son équipe. Une performance d’autant plus méritante après une longue absence pour cause de blessure. Son entraineur Pascal Donnadieu n’a pas manqué de la saluer tout en soulignant le travail effectué par Vincent Dziagwa et Nicolas Barth, respectivement les préparateur physique et kiné de l’équipe.

L’analyse du match
« Toutes les équipes quand elles veulent peuvent défendre. C’était quand même un match couperet et si ce match-là ils ne défendaient pas… Après quand c’est comme ça je me concentre plutôt sur ce qu’on pourrait faire pour y remédier. On a essayé de se réajuster par rapport aux problèmes qu’ils nous posaient. Ils nous en posaient positivement car on était trop impatients. On avait un manque de fluidité par rapport à la circulation de balle et surtout on était en souffrance par rapport au rebond offensif ».

Le retour de TJ Campbell
« Un joueur qui a été absent des parquets de longs mois et qui termine meilleur marqueur et meilleur scoreur de son équipe sur un gros match comme ça ça fait plaisir. J’avais dit qu’il fallait de la patience par rapport à lui et je suis toujours dans le même registre. Maintenant je n’ai jamais douté de ses qualités. Il correspond à ce que j’attends d’un meneur de jeu adroit, rapide, plutôt clairvoyant et bon défenseur ».

Le rôle du staff médical
« On parle souvent des joueurs, du coach mais je pense aussi qu’un club ça se construit avec un staff élargi. S’il n’y avait pas eu un gros travail de fait avec le kiné (Nicolas Barth) et le préparateur physique (Vincent Dziagwa) certainement que ce soir (hier) il aurait été moins opérationnel. Bien évidemment c’est la victoire de TJ Campbell par rapport à sa prestation mais c’est aussi la victoire d’un staff notamment en ce qui concerne le kiné et le préparateur physique. Au niveau du basket on est toujours un peu à la traine par rapport à ça mais si aujourd’hui et depuis de nombreuses années il n’y a pas de blessés c’est aussi parce que préparateur physique c’est un vrai métier à plein-temps, ça ne s’improvise pas ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.