ALL STAR GAME

Pascal Donnadieu : « Erik Murphy a eu une attitude très noble »

Après la victoire face à Chalon, l’entraîneur nanterrien Pascal Donnadieu est notamment revenu sur le départ d’Erik Murphy et le retour de Myles Hesson.

Si au mois de septembre le Match des champions avait très vite tourné en faveur de Nanterre92, le rendez-vous de samedi dernier face à Chalon a été bien plus disputé même si la victoire a de nouveau été pour les Franciliens. Si Pascal Donnadieu a notamment apprécié le bon passage de ses jeunes joueurs, le technicien a aussi tenu à mettre en avant la bonne attitude d’Erik Murphy qui disputait ce jour-là son dernier match avec Nanterre.

« Il a fallu trouver les solutions dans la mesure où Hugo Invernizzi n’était pas là. Je pense que cette équipe de Chalon dans un contexte difficile est beaucoup mieux. Je m’attendais à un match difficile et compliqué et il l’a été. Notre situation est un peu paradoxale car depuis le Erik Murphydébut de la saison tout n’est pas toujours tout rose. Là au bout de treize journées on est troisième derrière Monaco et Limoges avec nos tâtonnements et nos difficultés.

 

Alade Aminu a mis du temps à répondre mais mieux vaut tard que jamais. Dans le money-time il a été décisif. Il a fait ce soir (samedi) ce qu’on attend de lui à tous les matchs. S’il pouvait être comme ça à chaque fois ça serait un gros plus.

 

Il y’a beaucoup d’impatience autour des jeunes joueurs et d’excitation dès qu’il se passe un truc. Il faut laisser travailler les jeunes en toute sérénité. À l’image de ce qu’il s’est passé au Mans avec Jean-Marc Pansa et ce soir (samedi) avec Bathiste (Tchouaffé), j’ai montré que lorsque les jeunes méritent d’être sur le terrain ils sont sur le terrain. Ça me rend heureux de voir que ces jeunes joueurs là ont été capables d’apporter à l’équipe sur les deux derniers matchs de championnat.

 

Erik Murphy a eu une attitude très noble car il sait depuis plus d’une semaine qu’on ne va pas le garder. On a trouvé un accord rapidement, on a eu un très bon meeting. Parfois il y’a des gars qui s’ils peuvent vous mettre dedans vous mettent dedans mais Erik a gardé une attitude très respectable. Il a tout fait pour aider l’équipe. Il faut le remercier. Après quand il y’a un échec comme ça il ne faut pas considérer qu’il ne s’agit que de la faute du joueur. Je lui ai dit qu’il n’était pas forcément adapté à la Pro A sur le poste 4. Je lui vois un avenir dans certaines Ligues comme la VTB ou l’Espagne. Ce sont des profils différents et nous en France on n’a quasiment que des 4 qui jouent 3.

 

En ce qui concerne Myles (Hesson) vous connaissez l’histoire. C’est le premier joueur que j’ai voulu recruter à l’intersaison. Je l’aime beaucoup. Il a un profil un peu à la Kyle Weems sans tomber dans cette espèce d’image. J’ai pleine confiance en lui. Je vais tout faire pour qu’il soit à l’aise et qu’il s’intègre bien. Je suis content car il a fait une très grosse saison l’année dernière à Gravelines et c’est un joueur qui devrait nous apporter par son style de jeu, sa verticalité, son dynamisme. L’histoire se remet à l’endroit ».

Crédit photo : F.Blaise (une)/Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.